Se laver les cheveux au savon d'Alep : bilan six mois après.

Il y a tout juste six mois, lors des défis écologiques du mois de septembre, je lançais le challenge suivant : se laver les cheveux au savon d'Alep. Ce savon, je l'utilise depuis très longtemps. Avant-tout sur le visage et éventuellement le corps. J'avais aussi lu sur sa fiche technique qu'il pouvait également servir de shampooing pour les cheveux. C'est à la fin de l'été dernier (en 2014) que j'ai décidé de voir ce qu'il en était vraiment de cette affirmation. 
Se laver les cheveux au savon d'Alep : bilan six mois après.
J'ai commencé à laver mes cheveux au savon d'Alep fin août 2014. Début octobre, lors du bilan des défis, j'ai expliqué avoir mis du temps à trouver une bonne routine de soin. Car si au début tout allait bien, le savon d'Alep n'apportant pas d'hydratation ni de nutrition au cheveux, j'ai du réadapter ma routine de soin comme ceci :
- Shampooing au savon d'Alep tous les 8 à 9 jours.
- Masque hydratant et nourrissant 5 jours après le shampooing (adapté de cette recette Aromazone).
- Application d'aloé véra sur les pointes tous les soirs.
- Application d'une huile ou d'un beurre la veille d'un shampooing (bain d'huile ou pose d'une nuit avec un kardoune).
- J'ai arrêté de faire systématiquement des rinçages au vinaigre, car en faisant cela, mes cheveux mettaient plusieurs heures à sécher (5/6 heures). Je n'utilise pas de sèche-cheveux sauf cas urgent. 
Je faisais déjà ces soins avant de changer la manière de laver mes cheveux, il m'a seulement fallu changer de rythme.

Et maintenant ?


Cette routine je l'ai pratiquée jusque début décembre 2014. J'ai ainsi réussit à espacer les shampooings jusque trois semaines et j'en ai fait par sur les réseaux sociaux. 
{RT si tu oses} Mon dernier shampooing date de 3 semaines. C'est sale !? Non. Mes cheveux sont doux, brillants. #EtToc #NoPoo #NoSilicones
— ~ Samia ~ (@LesideesdeSamia) 17 Novembre 2014

Quelques temps après, je me suis rendue compte que malgré le fait d'espacer les shampooings afin de laisser suffisamment de temps au cheveux de regraisser pour pouvoir utiliser le savon d'Alep, cela ne suffisait pas. Même en espaçant de trois semaines, mes cheveux ne regraissaient pas assez pour que je puisse continuer à les laver avec le savon d'Alep. Et en le faisant je les aurait plus asséchés qu'autre chose. 

Pourquoi ne pas avoir continué à espacer les shampooings davantage et espace encore le temps entre chaque shampooing ? 


Afin de ne pas assécher et fragiliser mes cheveux, je faisais un bain d'huile avant chaque shampooing durant les dernières semaines (mi-novembre au 10 décembre) ou bien je les enduisais la veille au soir d'un peu de beurre de Karité que je rinçais à l'excédent eau le lendemain (pour ne pas faire de shampooing). Cela fonctionnait bien, mais ça ne me convenait plus. Mes cheveux n'était plus aussi doux après un shampooing qu'au début de l'expérience où ils avaient la douceur des cheveux de bébé. J'ai donc décidé d'arrêter vers le 10 décembre. 

Quel est mon shampooing actuel ? 

J'utilise un shampooing solide en forme d'étoile, acheté cet été sur la boutique Fraîches Cosmétiques dont je vous ai déjà parlé ici. Mon rythme est d'un shampooing tous les 15 jours.
D'ailleurs sans vouloir vous poussez à la consommation, je vous informe que vous pouvez obtenir 30% de réduction sur votre première commande avec le code SAMIA sur cette même boutique. Et non, je ne perçoit pas de commission en échange. :)

Est-ce que je recommande de se laver les cheveux au savon d'Alep en dépit du fait que j'ai moi-même arrêté ? 


Si vous avez les cheveux secs, ou normaux je pense que ce n'est pas la peine d'essayer. Le savon d'Alep dissout, si l'on peut dire, la partie supérieure de la couche de sébum qui entoure vos cheveux. S'ils ne sont pas assez gras un minimum cela va les assécher avant-tout. Le savon d'Alep demeure bien un savon et même s'il contient des huiles, il ne nourrit ni hydrate le cheveu. Des soins entre chaque shampooings seront donc nécessaire pour apporter à la chevelure ce dont elle a besoin. 
Je pense néanmoins que c'est une solution simple et efficace lorsque les cheveux sont gonflés par le sel et gras comme après un séjour en bord de mer. C'est dans cette situation qu'a débuté ma petite expérience. Prendre le savon d'Alep comme shampooing peut donc être, je trouve, une solution temporaire ou occasionnelle. 
Depuis que j'ai arrêté le savon d'Alep, j'ai aussi changé de coupe. Avec des cheveux plus courts, il a fallut que je réadapte une nouvelle fois la routine de soin afin de continuer à espacer les shampooings. Mais ça, je vous en parle bientôt. :-)

Le savon d'Alep comme shampooing, vous testez ou pas ?


wallpaper-1019588
LANCÔME – Instatrends Prismatic Plump les gloss holographiques
wallpaper-1019588
Aimer la mode et s'habiller éthique
wallpaper-1019588
Des ongles longs et solides | Ma Routine soins et vernis
wallpaper-1019588
Livia – Stop aux règles douloureuses ?
wallpaper-1019588
Lay Green : le Teint Velours se fait bio
wallpaper-1019588
Brume de soin cheveux Neomist, une bouffée d'air frais
wallpaper-1019588
Comment réaliser un Nail Art fleuri pour le Printemps ? #Entre Blogueurs
wallpaper-1019588
Bon Plan voyage : Louer une voiture à l’étranger