Voulez-vous snacker avec moi ?

Voulez-vous snacker avec moi ?

Oh oui Brad, si tu insistes je veux bien faire du snack avec toi

16h30. Tu as la bouche pâteuse, l’oeil torve, la main qui tremble et cette grognasse de Jacqueline se lâche sur son paquet de Maltesers avec la vivacité d’un préado hyperactif sous amphet. Ce matin tu as mangé 1 pomme, un yaourt et une barre Special K. Ce midi tu as tenu bon: poisson vapeur, légumes et salade de fruits. Mais là c’en est trop, c’est le maltesers de trop, la goutte qui fait déborder le mojito. Tu te jettes sur ton portefeuille pour en sortir la piècette du salut, vite, un paquet de chips, une barre de chocolat, qu’importe. Pourvu que ça se mange vite et que ça dépasse les 300 kcal la bouchée. A l’ouverture du portefeuille: le vide interstellaire. Ben oui on est le 20 du mois. Et tu es à découvert depuis 10 jours. KILL ME NOW.

Ton ennemi N°1: le SNACK …………………….. Really ?

Tes oreilles sifflent quand tu entends le mot snack, tu as la bouche qui salive et ton esprit qui se ferme. Un flot de réactions paradoxales s’engouffrent en toi. C’est la preuve que le marketing fonctionne à merveille ! Nous associons le snack au chocolat et au gras, bref au PÉCHÉ. Mais pourrait on faire du snack notre atout forme ?

Voulez-vous snacker avec moi ?

Quand un pot de nutella croise mon chemin …

Le snacking oui, le grignotage non

Quand on parle de snacking il ne faut pas le confondre avec grignotage. A chaque fois qu’on mange le processus d’absorption des aliments se met en route et si on ne s’arrête jamais (grignotage) le corps continue d’absorber encore et encore : on grossit. Le snacking doit être considéré comme une collation ou un repas dans la journée. Il doit être pris à heure fixe et s’intégrer dans un régime global. Si comme moi tu as l’estomac creux à 16h et que tu vendrais ta mère pour une chips, je te conseille de revoir ton régime global. Pour ma part, j’ai réduit mon plat du midi qui me faisant somnoler sur mon clavier un panda sous valium après manger pour me rattraper sur mon snack time.

Ex: à midi tu manges léger: poisson, légumes et salade de fruits frais. A 16h: un yaourt et une poignée de noisettes et amandes + un carré de chocolat.

Le snacking peut être également salé: des carottes crues, des radis ou même une soupe !

L’idée générale est de lisser l’apport calorique de la journée. Tu feras plutôt 4 ou 5 repas tout en gardant la même quantité de calories que tu aurais consommé avec 3 repas. Cela évite les fringales et peut même faciliter les régimes –> la sensation de faim diminue, tu as l’impression de manger plus et le phénomène de craquage disparaît. Oui le craquage, tu sais celui où tu entreprends de vider méticuleusement tout ton placard de cuisine …..

En conclusion: manger un snack nutritif et sain permet d’éviter la sensation faim trop vite et trop longtemps. Au repas suivant on aura donc moins faim et on mangera moins !


wallpaper-1019588
Mes 5 astuces pour un ménage de printemps réussi
wallpaper-1019588
MySweetieBox est une gourmande
wallpaper-1019588
La CUP 4 ans plus tard
wallpaper-1019588
La craftine box de février 2020 : Hiver Pop !