Le No Poo

No pooAujourd’hui l’heure est grave. Les giboulées de mars nous arrivent en Mai, il neige encore au printemps à Montréal et ma grand-mère n’arrive plus à prévoir les changements de saison avec ses rhumatismes. Pourtant ça marchait vachement bien. Evelyne Dhéliat on l’appelle ma grand-mère. Big up mamie. En bref : le dérèglement climatique, la fonte des glaces, les pandas en voie de disparition et le mono sourcil d’Emmanuel Chain ça te dit quelque chose ? Oui mon jeune padawan, le monde part à vau l’eau. On use notre planète et elle va bien finir par nous renvoyer ça dans les dents. Et elle aura bien raison. Alors pour apporter ma petite contribution à une planète plus respectée, je trie mes déchets, je ne jette rien dans la nature et j’utilise des produits bio et issus de développement durable. Je trouvais ça déjà pas mal. Et c’est là que j’ai découvert le NO POO, contraction de NO SHAMPOO, une pratique consistant à ne plus se laver les cheveux ! Oui je t’entends déjà t’insurger dans tes Manolos : mais ça veut dire quoi ne plus se laver les cheveux ? Si c’est pour ressembler à Severus Rogue à la sortie de la douche merci bien ! Et pourquoi ne pas arrêter de s’épiler non plus ? Ne t’inquiète pas, le no poo c’est toute une culture et je vais décortiquer ça pour toi.

Le NO POO

Mais qu’est ce que c’est encore que ces conneries …

Le principe du no poo

En gros : ne plus utiliser de shampoings. En plus de polluer à tous ses niveaux de fabrication (que ce soit de par ses ingrédients, son packaginig etc), les shampoings contiennent des silicones qui sont toxiques pour nos cheveux car ils les agressent. Du coup, plus on se lave avec des shampoings et plus nos cheveux sont en mauvais état, plus on les lave, plus ils deviennent gras, plus on lave etc … bref c’est le cercle vicieux. En effet, les shampoings enlèvent le « gras » naturel du cheveu, le sébum qui est censé protéger le cheveu. Le sébum naît à la racine et est censé s’étaler sur toute la longueur du cheveu, sauf que si tu laves tes cheveux tous les jours, tu supprimes le sébum et tu agresses ton cheveu qui n’a plus de protection.

Le no poo se décline aussi en version soft poo : ne se laver les cheveux qu’avec de l’après shampoing.

A qui s’adresse le no poo ?

A celles qui veulent assainir leur routine beauté, qui ne veulent plus utiliser de produits trop chimiques et qui veulent retrouver des cheveux en pleine santé au naturel. Grâce au no poo tu retrouveras également du volume et ton portefeuille t’en sera reconnaissant. Car mine de rien, si on fait le compte, un shampoing à 10 € qui tient un mois (pour ma part) ça fait vite 120 € à la fin de l’année. Ça tombe bien, j’avais vu ce petit sac en cuir en vitrine …

Le no poo se fait en plusieurs étapes

J’imagine que si tu es attachée à ton lavage de cheveux pré-petit déj’ et post-salle de sport, le no poo pourrait ne résulter qu’en une (très) mauvaise expérience. En plus des gens risquent de vouloir te donner une piécette dans la rue. Mais don’t panic, on y va en douceur.

1-Tu commences d’abord par espacer les lavages au shampoing classique, par exemple un tous les 4-5 jours puis 1 par semaine. Je ne saurais que trop te conseiller d’attendre que tesamis/ta famille/Chouchou soient bien loin de toi pour commencer sous peine de te retrouver seul/RémiSansFamille/célibataire.

2-Dans le même temps, il faut prendre le temps de bien brosser ses cheveux pendant 3 minutes chaque soir pour bien répartir le sébum sur la fibre capillaire (sssluurp) et ce avec une brosse bien propre.

3-Une fois que tu as espacé les shampoings, tu vas pouvoir commencer les lavages au bicarbonate de soude. Il faut bien faire attention à en prendre du très fin, sous peine de se retrouver avec une motte de beurre dans les cheveux… Selon les retours d’expérience que j’ai pu avoir, le BDS très fin marche mieux. Ensuite je me suis permise de retranscrire cette recette que tu peux également trouver sur le blog d’Antigone XXI qui est la bible des no pooer et qui a écrit un excellent article à ce sujet.

La recette du no-poo

Ce qu’il vous faut : 

-du bicarbonate de soude/sodium alimentaire (impérativementextra-fin - pas en cristaux !)

-du vinaigre de pomme/cidre (ou du jus de citron)

-de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang (en option)

Procédé : 

-Mélangez 2 càs de bicarbonate (1 càs seulement si vous avez les cheveux courts) dans un tout petit fond d’eau : vous obtenez une pâte plus ou moins liquide (à vous d’en rajouter ou non, c’est selon vos préférences).

-Mouillez-vous bien les cheveux et procédez ensuite avec la pâte obtenue comme un shampoing traditionnel. Attention, il faudra vous y faire : ça ne mousse pas ! Massez votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, passez entre chaque mèche, de sorte à ne rien oublier. Le plus simple est de le faire la tête en bas pour viser les cheveux, et non directement le cuir chevelu. Eviter les longueurs et les pointes qui n’ont pas besoin d’être récurées à chaque passage à l’eau.

-Rincez-vous ensuite bien les cheveux.

-Dans un petit verre, versez 2 càs de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence (plus ou moins, vous allez voir ce que vous préférez au fur et à mesure). Ajoutez 2 à 3 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang.

-Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, laissez ruisseler les longueurs, ne massez pas le crâne. Répartissez bien (attention les yeux, ça pique !)

-Au choix : rincez abondamment après avoir attendu 2-3 minutes, ou bien rincez brièvement. Pour ma part, je passe un tout petit peu d’eau encore, mais je ne rince quasiment pas. Rassurez-vous : l’odeur de vinaigre disparaît très rapidement !

-Et voilà le travail !

4-Ensuite, et tout le challenge est là, il faut continuer à espacer les lavages jusqu’à réussir à faire un no poo par semaine et ne plus se laver les cheveux de façon « classique » pendant 1 mois ! Pour t’aider tu peux utiliser de la maïzena ou de l’argile verte qui agissent comme des shampoings secs, ou tu peux simplement te laver les cheveux à l’eau.

Il paraît que tu retrouveras volume et douceur ! Antigone XXI, la prêtresse du no poo n’a pas l’air d’une baba cool cultiveuse de chanvre, elle arbore même une chevelure digne de Raiponce … Sans se laver les cheveux !

Le NO POO

Un lavage au bicarbonate, y’a qu’ça d’vrai !

 Pour ma part je trouve que le no poo a l’air assez contraignant, les lavages au bicarbonate peuvent prendre du temps et psychologiquement, je ne suis pas sûre de ne plus pouvoir sentir l’odeur des cheveux tous propres lavés aux shampoings bien chimiques … Mais si j’ai l’occasion d’essayer je tenterais bien l’expérience un de ces jours. Et toi, tu pourrais adopter la culture no poo ?


wallpaper-1019588
5 habitudes écolo à adopter lorsque l’on utilise des masques lavables
wallpaper-1019588
Accessoires de puériculture : mes tops & flops #6
wallpaper-1019588
Le duo Lash Paradise de L'Oréal vous fait un regard divin
wallpaper-1019588
Spray Shampoing sec tous types de cheveux Culture Sauvage Dry Shampoo Spray All Hair Type