J’ai lu: Qu’à jamais j’oublie de Valentin Musso

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Qu’à jamais j’oublie de l’auteur Valentin Musso.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

J’ai lu: Qu’à jamais j’oublie de Valentin Musso

Nombre de pages:  320 pages

Maison d’édition: Seuil

Date de parution (dans cette édition): 6 mai 2021

4ème de couverture:

Nina Kircher, une sexagénaire, veuve d’un photographe mondialement célèbre, passe quelques jours dans un hôtel de luxe dans le sud de la France. Soudain, elle quitte la piscine où elle vient de se baigner pour suivre un homme jusqu’à son bungalow puis, sans raisons apparentes, elle le poignarde dans un enchaînement inouï de violence, avant de s’enfermer dans un mutisme complet.

Pour tenter de comprendre cet acte insensé, son fils Théo, avec lequel elle a toujours entretenu des relations difficiles, n’a d’autre choix que de plonger dans le passé d’une mère dont il ne sait presque rien. De Paris à la Suisse en passant par la Côte d’Azur, il va mener sa propre enquête, jusqu’à découvrir des secrets inavouables et voir toute sa vie remise en question…

Mon avis:

Dans ce roman, on suit Théo, un jeune homme dont le père est décédé lorsqu’il était tout petit, qui doit enquêter sur le passé de sa mère après que celle-ci ait brutalement attaqué à coups de couteau un homme alors qu’elle était en vacances dans le sud de la France.

J’ai aimé la construction particulière de ce roman, on commence par le feu de l’action pour revenir petit à petit sur les traces du passé de Nina, la maman de Théo, pour comprendre ce qui a pu la pousser à commettre l’irréparable. 

On remonte donc peu à peu dans le temps et plus Théo creuse dans le passé de sa mère et plus il fait des découvertes sur elle dont il ignorait tout. Ce qu’il va découvrir va donc changer complètement la façon de voir sa maman et également va remettre son propre passé et ses origines en question.

Ce roman, qui peut être appelé thriller psychologique (un peu comme le roman Celle qui brûle de Paula Hawkins), nous plonge dans les horreurs du passé d’une jeune femme dont personne ne voulait s’occuper. 

J’ai aimé cette plongée dans le passé et j’ai trouvé que l’auteur dosait bien ses effets. L’écriture est agréable et fluide. Théo voit petit à petit sa vie s’effondrer et j’ai trouvé que l’auteur ne le ménageait vraiment pas. Peut-on rester soi-même quand tout ce qu’on pensait acquis n’était en fait qu’une fable et  poudre aux yeux?

L’auteur sème des pistes et surtout les embrouille sans arrêt et j’avoue que cela a super bien fonctionné sur moi, je n’avais vraiment pas deviné la fin!

Cependant, même si j’ai passé un très bon moment de lecture, il ne fait pas partie des romans qui m’ont marqué et que je peux considérer comme un coup de cœur. D’ailleurs, quand j’ai fait un rapide bilan de mes lectures sur instagram pour le mois de janvier, je l’ai classé dans les lectures en demi teinte car en vrai je ne me rappelais pas vraiment de ce roman alors que je l’avais lu quelques semaines auparavant seulement. C’est cependant un excellent roman qui a su me surprendre jusqu’à la dernière page.

Une chose est sûre, dans la famille Musso, Valentin n’est vraiment pas en reste pour écrire de belles (enfin belles, façon de parler!) histoires 🙂 

Ma note: ♥♥♥(♥)


J’ai lu: Qu’à jamais j’oublie de Valentin Musso


wallpaper-1019588
Balibody ou le soleil en bouteille!
wallpaper-1019588
Recette : le matcha latte
wallpaper-1019588
[SP]J’ai lu: Mouches de Mélanie Richoz
wallpaper-1019588
Les délicieux sorbets de la maison ALPEREL !