Pourquoi devenir intolérante au gluten a changé ma vie

Intolérance gluten
L'intolérance au gluten est un gros problème, et c'est vrai que parfois (surtout quand on rêve d'aller manger cette pizza avec nos amis) elle nous pourrit la vie. Et pourtant, d'une certaine façon, elle peut aussi être bénéfique. Donc pour tous ceux qui pensent que les intolérants sont au bord du suicide et pour toutes les nouvelles recrues intolérantes qui pensent tomber dans une dépression profonde, 5 raisons qui font que, je suis finalement assez contente d'avoir dit adieu à notre ami le gluten. 
On apprend à manger différemment 
Je sais ce que vous devez vous dire : "Elle se rassure comme elle peut", et pourtant je vous garantis que c'est loin d'être le cas. Être intolérante au gluten m'a appris à revoir les aliments que je mangeais, notamment le matin où le petit déjeuner français est composé de pain ou de tartines, de céréales, ou encore de vienoiseries. Par la force des choses, j'ai commencé à comprendre ce que je pouvais cuisiner et ce que j'allais tout simplement arrêter de manger, car tout remplacer par la version "sans gluten" n'est pas la meilleure alternative, surtout lorsque l'on regarde de plus près les compositions de ces produits. J'ai donc trocqué le petit déjeuner "français" par des oeufs, du jambon, du granola fait maison, du yaourt, et beaucoup d'autres choses. 

Cela dit, mon gros gros coup de coeur reste les céréales Vitabella aux céréales multigraines sans gluten (la compo est assez clean), je suis incapable de m'en passer ! Le gain d'énergie 


Par la force des choses, lorsque l'on retire le pain, les pâtes et autres substances qui se trouvent majoritairement dans les mets sucrés et/ou transformés, on mange plus sain et l'énergie va avec. Manger des légumes, des fruits, de la viande et du poisson, des oléagineux, des céréales, vous apportera beaucoup plus d'énergie et vous permettra aussi de ne pas avoir faim à 18h car votre organisme aura digéré les glucides contenus dans les pâtes trop rapidement. Les ballonements d'après repas aussi ont totalement disparus, et qui dit bonne digestion, dit moins de fatigue
Les compétences culinaires
Ce que l'on comprend assez rapidement lorsqu'on devient intolérant au gluten, c'est qu'il va falloir cuisiner. Une bonne chose pour ceux qui sont déjà accro aux fourneaux mais ce n'était absolument pas mon cas. Étant étudiante, j'aimais manger des choses simples, et ne pas m'embêter à faire des recettes par manque de tempsSeulement voilà, j'ai donc commencé à chercher des recettes simples (pancakes, crêpes, repas sans gluten...) Je dois avouer que j'y ai finalement pris goût et que faire un bon repas  est quelque chose de vraiment satisfaisant. 
intolérance gluten
Le tri dans les amis
Les intolérants le savent, beaucoup de personnes nous trouvent très compliqués, voire totalement chiants. Comme si la nature nous avait laissé le choix, elles se disent que partager un repas avec nous est devenu trop contraignant et évitent de nous inviter. Et oui, le gluten dévoile aussi les amis qui accepteraient soit disant "n'importe quoi" pour leurs copains. La meilleure organisation des repas
Enfin, une des choses que j'ai mise en place et qui m'apporte non seulement une vue globale sur mes repas mais également une meilleure gestion de mon temps et de mon argent : le planning des repas. Idéal si vous voulez organiser vos jours de sortie, prévoir vos recettes avant et par conséquent, ne prendre que le nécessaire en faisant les courses

Et toi, t'es intolérant/allergique à quoi?

"Rééquilibrage alimentaire : comment ça marche ?" "Un week-end détox" M.
 FACEBOOK // YOUTUBE // PINTEREST

wallpaper-1019588
10 choses dont je suis reconnaissante | Thanksgiving 2018
wallpaper-1019588
COPPER BRANCH – Fast-food, vegan et surtout délicieux !
wallpaper-1019588
Extensions de cheveux naturels : Quels sont les meilleurs de 2020 ?
wallpaper-1019588
Revue : la CC Dull Correct d’Erborian
wallpaper-1019588
Huile de lavande : Quelle est la meilleure de 2020 ?