Cher Instagram, c'est trop

Instagram

Cher Instagram, 

Je te déteste. Je te hais pour tout le temps que tu me fais perdre quand je passe mes journées à scroller ton fil d'actualité. Je te déteste pour ces gens qui prennent leurs plats en photos au lieu de manger en échangeant avec leurs amis. 

Mais il y a pire que ça : je te hais pour toutes ces fois où tu m'as fait complexer alors que je pensais venir chercher de l'inspiration chez toi. Je te déteste pour toutes ces fois où j'ai pensé que ma vie était nulle et insignifiante à côté de celles des autres. Je te hais pour ces fois où j'ai pleuré en me trouvant trop grosse parce que je devenais obsédée par cette culpabilité que tu créais en moi. Je te déteste parce qu'à cause de toi je vois ma meilleure amie être mal, vraiment mal, au point d'être hantée par la moindre chose qu'elle mange. Je te déteste. Je te déteste parce que tu ne dépeinds pas la réalité et que nous sommes trop obnubilées par ces filles sublimes que nous oublions de nous dire qu'elles sont retouchées. Je te hais parce que tu nous forces à leur ressembler et parce que tu conditionnes aussi les hommes à aimer des filles iréelles, des filles tellement minces que nous ne sommes pas. Je te hais parce qu'à cause de toi, des milliers de filles suivent des régimes, des milliers d'autres pleurent à force de restreindre leur alimentation, d'autres sont moquées, insultées, et tu renforces ce fossée qui s'était déjà creusé entre la réalité et les attentes sociales. Je te hais parce que tu accordes encore plus d'importance à cette place que le physique avait déjà dans la société. 

Et pourtant parfois, je t'aime. 

Je t'aime parce que j'adore quand tu me donnes des bonnes recettes. Parce que tu me fais rencontrer des instagrammeuses géniales qui collent à cette réalité, ces femmes que nous sommes vraiment. Parce que tu me permets de voir que, comme nous, les fitgirls en ont marre de culpabiliser à chaque fois qu'elles mangent un repas gras/sucré/salé. Je t'aime parce que tu me fais voyager, qu'avec toi je traverse la France, l'Amérique, l'Asie, en passant par chacunes de ces petites îles un peu oubliées. Je t'aime parce que tu me permets de voir le monde d'une autre façon. Je t'aime parce que j'adore tes citations et que tu me fais croire en l'amour. Je t'aime parce que tu abrites des comptes qui veulent changer les choses (T'as jouiAmours solitaires, et bien d'autres). 

Mais ça ne suffit pas et je sais que j'ai besoin de rester loin de toi. Fais moi plaisir, mentionne les photos retouchées pour toutes ces filles qui souffrent de ces corps parfaits, déculpabilise les, dis leur que ce n'est pas grave de goûter, de manger du beurre au déjeuner, et que ce n'est pas en s'affamant que l'on deviendra cette fille que l'on suit sur Instagram. Parce qu'après tout, qui sait si elle ne s'affame pas elle aussi en pleurant devant les corps d'autres filles encore plus minces qu'elle ? 


Et toi, c'est quoi ta relation avec Insta'?
Et voilà, cet article marque le début d'une longue série d'articles qui arriveront petit à petit, où j'étudierai toute cette pression sociale qui est exercée sur les femmes au niveau du poids, de l'alimentation, du sport. Bien sûr, journaliste oblige, je rendrai ça intéressant et ludique, et surtout intéressant à partager pour peut être (qui sait?) faire avancer les choses.  Parfois j'aurai besoin de votre participation, et ce serait génial si vous choisissez de m'aider. J'espère vous y retrouver ! À très bientôt ! 
M.
 FACEBOOK // YOUTUBE // PINTEREST

wallpaper-1019588
VLOG | La fin des travaux !
wallpaper-1019588
15 conseils pour un Noël plus éco-responsable
wallpaper-1019588
Noël 2019 – Comment décorer ma table ?
wallpaper-1019588
Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2019