Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

Si mon premier article jeu vidéo était mes attentes de l'année, je viens pour la première fois donner mon avis sur le sujet. Un article que j'appréhendais beaucoup d'écrire, étant une néophyte du domaine, je me contente de décrire mon ressenti de modeste joueuse et j'espère que ça plaira néanmoins 🙂 A savoir, que je joue avant tout pour le plaisir (comme beaucoup) et que beaucoup de choses comptent pour moi dans un jeu vidéo : le gameplay bien entendu, il faut que le style me plaise, que je sois à l'aise avec mais surtout l'histoire qui prend une importance toute particulière.

J'attendais ce Watch Dogs car j'avais bien apprécié le premier. J'ai passé un bon nombre d'heures dessus à l'époque, j'avais adoré le gameplay et le personnage de Aiden Pierce m'avait touché. Le final m'avait déçu mais les bons moments passés sur ce jeu avaient réussi à me faire aimer ce jeu, sans qu'il n'entre dans mon top de jeux préférés cependant. Les premières bandes-annonces de Watch Dogs 2 ne m'avaient pas totalement emballé : j'aimais le fait de changer de ville, d'incarner des membres de Dedsec car ça amenait une suite plutôt logique au premier, mais il y avait un petit côté GTA qui me dérangeait. Je me suis quand même laissé séduire (avec du retard), et je suis heureuse de vous donner mon avis aujourd'hui.

Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

{ Un environnement agréable

Après Chicago dans le premier opus, nous voici à San Francisco et sa baie puisque nous aurons le plaisir d'aller à Oakland et la Sillicon Valley. Je ne suis pas experte en San Francisco, mais la reproduction me semble plutôt fidèle. J'ai d'ailleurs bien bossé en allant voir plusieurs rues via google maps histoire de ne pas dire n'importe quoi. J'ai reconnu quelques rues, quelques endroits clés que j'avais visité dans le jeu, et l'esprit global de la ville est très similaire. Le job est très bien fait donc, et je vous avoue que je suis toujours en plein kiff lorsque je traverse le Golden Gate Bridge.

{ Un gameplay toujours au top

Le gameplay du jeu est assez proche du premier selon moi même si on retrouve, grâce à de nouveaux accessoires, des fonctionnalités différentes (mais je parlerais de ça dans le prochain point m'en voulez pas). La conduite en véhicule est fidèle au premier, personnellement j'adore. On peut toujours défoncer des poteaux électriques en rentrant dedans en moto, c'est surréaliste et super fun. Les déplacements dans la ville sont donc très agréables, et ça m'arrive très souvent de le préférer à un simple tp.

Watch Dogs hack’c’est compliqué

Marcus est très maniable, pas sans rappeler le gameplay d'Assassin's Creed d'ailleurs. Ainsi, il saute facilement au dessus des murs, grimpe partout et nous offrira ses plus belles pirouettes, tout ça en laissant juste un bouton enfoncé et en jouant avec le stick. On est loin de Lara Croft qu'il fallait mettre au bord d'une plateforme, et faire reculer de trois pas avant d'avoir un saut avec élan dans ses débuts 😛

Concernant les possibilités de hackage, celles-ci sont bien plus vastes et offrent un choix plus grand : diriger des voitures à distances, faire vibrer des téléphones, ouvrir des portes, définir un personnage comme cible d'un gang ou de la police. Les choix sont nombreux et ça rend parfois la chose laborieuse. Quand on vise un objet avec L1 s'offre alors à nous la possibilité de faire croix, triangle, rond ou carré pour choisir de quelle façon on veut le pirater. Autant dans une situation posée, pas de problème, mais quand on est au volant d'une voiture, voulant s'échapper de la police qui vous suit avec fourgons blindés et hélicoptère, on est parfois pris de court et on n'a pas le temps de décider quoi faire. J'ai un peu regretté ça mais ça vient aussi d'une volonté de proposer encore plus de choix donc ça passe 😉

Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

{ De nouveaux accessoires utiles

J'en viens enfin aux nouveaux gadgets en la possession de Marcus et je les ai trouvé vraiment cool ! Deux drones sont disponible à volonté, à utiliser selon ses envies ou pas, ils seront parfois indispensables pour certaines missions et une option pour d'autres. Si vous préférez faire le bourrin comme moi, tout est possible. Ainsi, Marcus obtient rapidement un drone au sol, puis après avoir cumulé un peu d'argent, il est possible d'acheter un drone volant.

Marcus peut également construire des explosifs, le genre de chose dont je ne me sers que très rarement mais je sais que d'autres joueurs apprécient beaucoup ça. L'utilisation de ces nouveaux gadgets est vraiment plaisant et amène un petit plus au jeu.

Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

{ Des personnages trop stéréotypés et pas très attachants

J'ai parlé de ce que j'ai aimé dans le jeu mais voici le moment des choses qui fâchent en commençant par les personnages. Je les ai trouvés un peu clichés, pas très approfondis. Je ne sais pas comment l'expliquer mais ils ne m'ont pas touché plus que ça, je ne me suis pas du tout sentie proche d'eux et c'est pourtant un élément important pour moi dans un jeu.

Après avoir fini le jeu, je pense même que Marcus, le personnage que l'on incarne, est celui que j'apprécie le moins. Je le trouve assez irréfléchi et imprudent, je n'ai pas réussi à être toujours d'accord avec ses choix, des discours et sa façon de faire. J'imagine que Marcus a été apprécié par d'autres, c'est vraiment personnel pour le coup mais ça reste un point noir pour moi.

Watch Dogs hack’c’est compliqué

{ Une histoire peu immersive

C'est lié au point précédent, l'impact sur moi est presque le même : pour apprécier pleinement un jeu, j'ai besoin d'être attaché aux personnages mais aussi que l'histoire me parle. Hors dans Watch Dogs 2, l'histoire ne m'a pas convaincue. J'ai aimé le fait qu'il y ait un vrai lien avec le premier opus et qu'on incarne DedSec dont on ne savait pas grand chose. J'ai été déçue de découvrir ce qu'ils étaient vraiment. J'ai eu l'impression de voir un groupe d'enfants qui avait envie de faire les 400 coups.

J'ai beaucoup aimé la modernité du jeu, toutes ses références geek, c'est fun et ça m'a plutôt bien parlé. Aller pirater Ubisoft pour voir leur nouveau trailer, embêter un gars qui appelle le swat chez les streamers JV etc ... J'ai passé un bon moment pendant la plupart des missions, je l'avoue. C'est vraiment le but général de DedSec qui m'a gêné, je ne me suis pas sentie investi, ça ne m'a pas parlé plus que ça. Pour comparer, j'ai plus été touché par la volonté de vengeance de Aiden dans le premier Watch Dogs.

Watch Dogs hack’c’est compliqué

Au final, j'ai passé un très bon moment sur ce Watch Dogs 2 : le gameplay m'a beaucoup plu, j'ai adoré me promener dans San Francisco et utiliser mes drones. Seulement, l'histoire et les personnages n'ont pas été assez forts pour moi pour en faire un jeu d'exception. J'ai vraiment besoin d'un scénario et des personnages qui me touchent pour apprécier un jeu à 100% et ce n'est pas le cas ici malheureusement. Je pense que ça dépend vraiment de ce qu'on attend d'un jeu et que Watch Dogs pourra satisfaire bon nombre de gens à sa façon.

Watch Dogs 2 : hack’c’est compliqué

Cet article a été lu par 189 petits chats !


wallpaper-1019588
J’ai lu: Une bête au Paradis de Cécile Coulon
wallpaper-1019588
Connaissez-vous le Kardoune – Le lisseur pour cheveux sans chaleur ?
wallpaper-1019588
Noël : 20 idées cadeaux pour les gros budgets
wallpaper-1019588
Produits terminés : je rachète ou pas ? #46