Des nouvelles de Séverine...

Ici, la dernière apparition de Séverine sur 50 nuances de gris, c'était fin septembre...Depuis, il y a eu du changement ! Séverine en parle bien mieux que moi, je vous laisse découvrir ! ;-)

Je souhaitais vous raconter la suite de mon aventure capillaire, Sev, toujours en quête de "SA" coupe.
J'ai rencontré un nouveau coiffeur qui coiffe selon l'implantation capillaire, selon ce qu'il ressent de la personnalité, selon qu'on soit droitier ou gaucher…Bref, une personne à part, qui explique que le cheveu à une forte mémoire cellulaire et qu'il y a des périodes dans la vie où il est bénéfique de couper si l'on souhaite avancer…ou se débarrasser de choses anciennes.
Vrai, pas vrai, je ne sais pas, mais ce dont je suis sûre c'est qu'en coupant mes cheveux courts la toute première fois j'avais ressenti les jours suivants (et c'est toujours le cas) une forte énergie m'envahir, une pêche d'enfer.

Sa vision me fait penser aussi à ce que nous les femmes faisons souvent : couper les cheveux, changer radicalement de coupe dès qu'un évènement important survient dans notre vie : rupture, nouveau travail, déménagement, naissance d'un enfant…Alors, entre cette énergie que je ressens et la constatation de ce genre de comportement assez général chez les femmes, je me dis que ce coiffeur a peut être raison…Après tout, notre corps entier emmagasine les énergies, et donc, pourquoi les cheveux, qui sont très poreux, échapperaient-ils à la règle ? !
La première chose qu'il m'a dite a été : "Oh, tu es très belle et ce gris, tu as bien fait, ça a de la gueule ma belle" (oui, il parle un peu comme Cristina cordula, mais en homme ;-), il fait très coiffeur parisien de la télé et est très sympa.
Bref, mes cheveux avaient poussé, et j'aime avoir une mèche parce que je trouve (je trouvais, pardon) qu'elle m'adoucit les traits. Mais, mon dilemme était double : d'abord j'étais obligée d'utiliser une pâte coiffante pour styliser la coupe (sinon, c'était vraiment sans relief et très masculin, et surtout moche) et d'autre part, je souhaite garder une frange longue de côté, cette fameuse mèche est plus jolie du côté gauche (car elle "floute" le côté où j'ai un oeil plus fermé) mais, parce que j'ai un épi, la mèche, elle, veut toujours aller du côté droit ! Quand je coiffais la mèche du côté droit, à l'unanimité mon entourage me disait que c'était moins bien. Dommage, la mèche à droite se place super bien et tient toute seule, la mèche à gauche rebique et me va dans les yeux, c'était insupportable.
Ben, le coiffeur, lui, il a résolu tout cela. D'abord, il a placé mes cheveux dans leur sens naturel (donc vers la droite), ensuite, ben, il a coupé la mèche. Il m'a demandée si je lui donnais carte blanche, j'ai dit oui, il m'a dit : "Tu as un petit visage, avec beaucoup de caractère, il est spécial et on ne le voit pas. Il ne faut pas contrarier les cheveux, cela créé un dilemme dans la tête et empêche d'avancer comme on le souhaite.". Il a tout coupé au "feather" (un ciseau rasoir), je vous dis pas le bruit rugueux du truc sur ma tête et les touffes ébouriffées qui tombaient sur le sol…je ne me voyais pas car c'est un coiffeur qui vient à domicile et j'étais au beau milieu de la cuisine d'une amie…Quand il a eu fini, le choc : cheveux hyper plaqués, aucune frange, tout l'inverse de ce que j'ai toujours fais avec mes cheveux (qu'ils soient longs ou courts, je les ai toujours eu en bataille et plus ou moins devant les yeux).
J'étais contente, et choquée à la fois. Mon fils et mon chéri sont restés sans voix tellement ils m'ont trouvé changé. Ne sachant pas me dire s'ils me trouvaient belle ou pas.
Ca, c'était lundi 15 février…Aujourd'hui, nous sommes le 23, et depuis quelques jours j'ai compris qu'avant le 15 je continuais à me cacher derrière mes cheveux, alors que je croyais ne plus le faire…
Ce coiffeur m'a mise face à face avec moi-même, c'est cela que je cherchais en fait, et non une coupe comme je le pensais, et c'est de là qu'est venu le choc initial et non de la coupe en fait. Cette coupe signe la fin de ma transition au sens profond du terme, je sais maintenant, je le vis.
Depuis plus de 10 jours, je me lève coiffée dès le matin, je ne mets aucun produit sur les cheveux : l'effilage au rasoir faire ressortir en mèche mon gris, ce qui donne du relief naturellement. Et mieux encore, plus je fais un maquillage léger plus c'est joli, alors que depuis que j'avais coupé les fois d'avant, c'était l'inverse, il valait mieux que j'appuie un peu sur le maquillage.
Conclusion : je ne me trouve ni belle, ni laide, je me trouve simplement soulagée, et j'ai enfin le comportement que je souhaitais avec mes cheveux : ne plus utiliser de produits coiffants,les laisser sécher naturellement, et rester coiffée toute la journée. J'espère juste que la coupe tiendra 2 mois (il vient dans ma région tous les 2 mois). Normalement, oui, car il coiffe mon amie depuis 2 ans et elle me disait qu'il faisait en sorte que les coupes évoluent bien entre ses venues. En tout cas, pour elle c'est le cas, je verrais bien pour moi…
Ci-dessous : 2 photos avant la coupe (une coiffée, l'autre en fin de journée quand j'aime pas), la 3ème prise le jour de la coupe et les 3 dernières prises aujourd'hui 23 février : présentation de mon chéri chocolatier transformé en baigneur ;-)

Je vous embrasse mes amies Givrées...

Photo du 59774168-12- à 16
Photo du 73950775-12- à 2035')15_02_201623_02_201623fev201623fevrier2016

Belle journée...


wallpaper-1019588
[SP] J’ai lu: Les roses sauvages de Marie Javet
wallpaper-1019588
Huile démaquillante Marilou bio
wallpaper-1019588
Ma jupe Ylénia, l'imprimé serpent par Hélia & Co
wallpaper-1019588
5 habitudes écolo à adopter lorsque l’on utilise des masques lavables