L'orgasme cérébral avec l'ASMR

J'ai des petites confessions à vous faire. Peut-être penserez-vous que j'ai perdu la tête... Je l'ai pensé moi-même ! Pour tout vous dire, je n'ai pas osé en parler pendant un long moment. Et puis un jour, j'ai eu l'occasion de croiser une amie. Et quelle bonne amie !! Elle m'a confiée être accro elle aussi à l'ASMR, surtout pour s'endormir.
Chers lecteurs et chères lectrices, je ne vous parle pas de drogue. La drogue, c'est mal.
L'orgasme cérébral avec l'ASMR
Commençons par le commencement...
Il y a quelques mois, alors que je zappais de vidéos en vidéos sur Youtube, je suis tombée sur un truc des plus étranges. Une jeune femme montrant un tutorial de maquillage. Jusqu'ici tout va bien, Je venais d'enchaîner 50 vidéos de tuto alors bon, une de plus... Sauf que cette jeune femme parlait vraiment de façon étrange. Elle chuchotait tout au long de la vidéo ! Mais encore plus étrange, elle faisait des bruitages avec toutes sortes de choses ! Au début c'était bizarre, et peu à peu, je ressentais des choses. C'est dur à décrire. Des petits chatouillements, un espèce d'engoudissement, un profond plaisir tout à fait comparable à celle d'un orgasme ! Oui, vous avez bien lu. Et non ce n'est pas du porno, ça ne me fait rien sexuellement parlant. Je crois que c'est plutôt au niveau cérébral. Y'a un truc qui ne tourne plus rond là haut ha ha ha.
C'est en fait l'ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) et voilà comment le définit Wikipedia :
L'ASMR (de l'anglais : Autonomous Sensory Meridian Response, que l'on peut traduire par « réponse automatique des méridiens sensoriels ») est un néologisme qui décrit une sensation distincte, agréable et non sexuelle de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif.
Hallelujah ! Je ne suis pas folle ! 
J'ai toujours été super sensible au monde qui m'entoure. La voix de certaines personnes me bercent alors que d'autres m'angoissent. Même le petit bruit des pages avait un effet relaxant ! Je m'endormais très souvent à l'école, depuis la primaire. Mais à cette époque, personne ne connaissait l'ASMR. Comment pouvais-je expliquer ça à ma maman désespérée à ce moment là, que c'était nulle autre que la douce voix de la maîtresse qui me faisait tomber comme une mouche ! En primaire, j'avais la chance d'être la chouchou des maîtres, alors on me laissait dormir en paix. Et puis j'avais de bonnes notes malgré tout, personne n'avait vraiment son mot à dire, tant que je dormais bien. C'était plus dur par le suite. Au collège, j'ai développé une technique. Je me mettais juste devant le prof. Parce que mine de rien, les profs regardent plus souvent le fond de la classe pour jouer aux flics. Et puis la technique de la concentration est imparable : se tenir le front d'une main. L'air de dire 'purée je suis trop à fond dans le truc'. Et sur le bulletin vous aurez inmanquablement ce genre de commentaires de la part des profs 'Élève très sérieuse, et discrète'. Merci la main gauche
Tout le monde n'a pas cette sensibilité, certaines personnes seront donc beaucoup moins réceptives que d'autres à ce sujet...
Je suis (du verbe suivre) TheWaterwhispers en ce moment. Voici une de mes vidéos préférées. C'est fou comme j'adore ça quand elle déballe des trucs ! Braingasm garanti (du moins pour les plus réceptifs) ! 

Alors, est ce que vous êtes sensibles à l'ASMR vous aussi ?
L'orgasme cérébral avec l'ASMR

wallpaper-1019588
Push up & Sparkle* avec Charlotte Tilbury
wallpaper-1019588
J’ai lu: la saga Blackwater de Michael McDowell
wallpaper-1019588
Ma playlist de l’automne 2022
wallpaper-1019588
Calendriers de l’avent beauté 2022 | Nouveautés et bons plans !