Journal d'une pmette

Il y a quelques années je vous annonçais que j'allais devenir maman grâce à la PMA. Des années plus tard, mon conjoint et mois avons mener une seconde fois ce combat pour agrandir la famille. J'ai décidé de partager ici notre parcours.

journal d'une pmette


La PMA avec la clinique Cherest 

En mai 2021, le désir d'agrandir la famille se dessine dans nos esprits. Mon conjoint et moi en parlons longuement, nous somme prêt a rouvrir les portes de la PMA. Je prends rendez-vous avec un nouveau gynécologue spécialisé en infertilité plus près de chez moi. Ils nous donnera les ordonnances assez rapidement, car forcément, 7 ans plus tard, il faut refaire l'intégralité des examens. 
En juin débute une batterie de rendez-vous et d'examens pour moi et mon conjoint (spermogramme, sérologie, bilan sanguin, hystéroscopie, et bien d'autres …). Une fois tous les résultats reçus je vois ma gynéco pour un point. Je reçois l'attestation de prise en charge à 100%. Nous constituons le dossier pour la PMA. 
Le rendez-vous avec le biologiste et l'anesthésiste se déroule courant juillet.
Puis en septembre nous obtenons les ordonnances, j'achète les médicaments, tout est frigo. Une étagère remplie de piqures ! Fin septembre, je débute les injections de stimulation et les nombreux contrôles.
La ponction est effectuée le 11/10/2021 . Je déteste l'ambiance dans cette clinique. Malheureusement mon endomètre est trop épais, et ne permets pas de faire un transfert frais d'embryons. 9 ovocytes ont été prélevés, 4 ont été fécondés, à J5 deux embryons ont été congelés pour un futur transfert.
Courant Novembre, je dois prendre des traitements, des tas de rendez-vous de contrôles (prise de sang et échographie) nous pouvons enfin réaliser le transfert le 9 novembre 2021. C'est alors que débute de longues journées d'attentes et d'espoir. Le 18 novembre je découvre avec émotions le résultat positif : 38 UI. Je suis heureuse.
La première échographie d'évolutivité a lieu le 7/12. Nous entendons le cœur de notre petit haricot magique, mais selon la gynécologue il est un peu bas. Le docteur préfère faire un contrôle le 20/12 pour s'assurer que tout va bien.  J'ai tellement peur, puis arrive le 20/12. Je me souviendrais toujours de ces mots " Je n'ai pas de bonne nouvelle, Madame", il n'y a plus de rythme cardiaque. C'est fini. elle m'explique que je fais un arrêt de grossesse, que les traitements maintienne surement la grossesse, que je dois tout arrêté pour qu'il "s'évacue" naturellement sinon je devrais subir un curetage. Mon monde s'écroule, je rentre chez moi pour attendre. C'est le 24 décembre 2021 que mon petit haricot magique s'en ai définitivement allé. Je ne vous cache pas que les semaines et mois suivants n'ont pas été facile moralement. 
Nous réalisons le transfert de notre dernier embryon sur un cycle naturel en avril 2022. Je n'y crois pas trop, le protocole a été laborieux, et sans surprise le résultat est négatif. Je suis effondrée, je sais qu'il faut tout recommencer. A côté de cela, étant passé par une clinique privée les frais s'accumulent, les problèmes de remboursements également. Chose que je n'avais jamais vécu à l'époque où nous étions suivi pour ma première grossesse. Nous prenons le temps de digérer cet échec.

La PMA avec l'hôpital Foch

Je décide en avril de prendre contact avec la gynécologue qui nous suivait pour Erynn. J'obtiens un rdv assez vite sur doctolib. Elle nous prescrit des examens complémentaires à réaliser au cycle suivant, elle rassemble tous les éléments de notre dossier déjà en notre possession ( sérologie, etc).
En mai nous la retrouvons directement à la PMA de Foch, avec tous les éléments du dossier. Nous procédons à l'inscription, nous discutons du protocole. Une fois encore un rdv avec un biologiste et un anesthésiste sera nécessaire mais tout s'organise bien et plus facilement qu'avec la clinique Cherest.
En juin, je rencontre l'anesthésiste, et le biologiste, et je débute le protocole. Une fois encore pleins de médicaments, piqûres, mais à chaque visite de contrôle je me sens rassurée, écoutée, le personnel est vraiment agréable, et tout se fait sur place (les échos et les prises de sang) sans avancer aucun frais. Finis les notes d'honoraires exorbitantes !
Le 4 juillet 2022 la ponction est programmée à Foch. Tout se passe bien, je me sens en confiance. Pour la première fois j'obtiens un total de 4 embryons ce qui me rends déjà heureuse et pleine d'espoir pour l'avenir. Le 9 juillet a lieu le transfert d'un embryon frais. J'ai découvert par la suite sur le compte rendu de cet acte que le docteur qui réalisait cet acte était le même que celui qui m'avait transféré Erynn 7 ans auparavant. Une coïncidence, surement, mais j'ai eu envie d'y voir d'un joli signe. S'en ai suivi 10 jours d'attentes, mais je ne ressens pas de symptômes. Je sais que ça ne veut rien dire, mais je ne cesse de croire que tout est possible.
Le 18 juillet 2022, ma prise de sang est de 106Ui. Je suis Enceinte ! Avec ce que nous avons vécu l'année précédente, j'ai eu peur comme jamais. Je savais que ce bonheur pouvait être éphémère mais les taux ont continué d'augmenté pour notre plus grand bonheur. Une étape à la fois, pendant lesquels je voyais des arc-en-ciel en symbole d'espoir dans le ciel. A l'échographie de datation, tout va bien, je continue tous les traitements indispensables au premier trimestre jusqu'au 10SA, puis arrive les 12 SA.

Notre Bébé arc-en-ciel va bien. La famille va s'agrandir en avril 2023.


Merci la vie, merci la PMA.

wallpaper-1019588
MAC – nouveaux achats et re-découverte enchantée
wallpaper-1019588
Lu, dévoré, adoré #10
wallpaper-1019588
Le coiffeur pas cher toute l’année, c’est Tchip Coiffure !
wallpaper-1019588
J’ai lu: Clara lit Proust de Stéphane Carlier