[SP]J’ai lu: Quand meurent les éblouissement d’Anne-Frédérique Rochat

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Quand meurent les éblouissements de l’autrice Anne-Frédérique Rochat que j’ai eu la chance de recevoir de la part des éditions Slatkine.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon Instagram.

[SP]J’ai lu: Quand meurent les éblouissement d’Anne-Frédérique Rochat

Nombre de pages: 262 pages

Maison d’édition: Slatkine 

Date de parution (dans cette édition): 26 août 2022

4ème de couverture:

À l’âge de 15 ans, avec les encouragements de sa mère, Chiara passe un casting et décroche un rôle important au cinéma. Dès lors, un monde nouveau s’ouvre à elle. Un monde envoûtant qui répare certaines blessures, mais en ravive d’autres. Comment parvenir à un équilibre quand on a soif de reconnaissance et qu’on place son bien-être dans le regard d’autrui ? Sur les conseils de son agent, Chiara Mastrini deviendra Aure Carmin afin d’éviter la confusion avec une autre actrice au nom trop similaire. Cela suffira-t-il à la rendre irremplaçable ? Ce roman questionne la place que l’on prend et celle que l’on mérite. Ainsi que toutes les difficultés qu’engendre un succès. Surtout lorsque celui-ci est fragile…

Mon avis:

Ce livre raconte l’histoire de Chiara, jeune femme dont la mère – plus ambitieuse qu’elle –  l’inscrit à un casting pour jouer dans un film. Contre toute attente, grâce à son talent indéniable, elle est retenue pour le rôle et à partir de ce moment-là sa vie va lentement basculer. 

Avec l’arrivée d’une certaine notoriété, le regard des autres change indubitablement et plus rien ne sera pareil pour Chiara qui se voit rebaptiser Aure Carmin, creusant encore plus un fossé entre sa vie d’actrice et ce qu’elle est réellement. L’éloignement d’avec sa soeur et sa mère, salutaire au début, devient peu à peu pesant. Elle aimerait tellement retrouver un semblant de normalité.

J’ai trouvé Chiara plutôt touchante dans sa manière de s’abrutir dans l’alcool pour oublier ses soucis. Elle n’a jamais vraiment désiré être célèbre, même si elle adore jouer la comédie. Ce livre pointe du doigt les dérives du métier d’actrice. On assiste page après page à une sorte de descentes aux enfers. 

De plus, ce roman parle de la famille, de la place qu’on prend dans celle-ci.

Par  ailleurs, j’ai retrouvé dans certaines scènes un petit quelque chose du livre précédent de l’autrice,  Longues Nuits, Petits Jours que j’avoue avoir préféré à celui-ci.

Un bon roman néanmoins qui se lit avec plaisir même si le sujet m’a peut-être moins parlé.

Ma note: ♥♥♥(♥)


[SP]J’ai lu: Quand meurent les éblouissement d’Anne-Frédérique Rochat

Un grand merci aux éditions Slatkine pour l’envoi de ce SP!


wallpaper-1019588
J’ai lu: Les âmes grises de Philippe Claudel
wallpaper-1019588
Bons plans Black friday 2022 !
wallpaper-1019588
16 idées cadeaux à moins de 30€
wallpaper-1019588
les étapes de la création d’un accompagnement