J’ai lu: Mamma Maria de Serena Giuliano

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Mamma Maria de l’autrice Serena Giuliano. Il s’agit de son second roman, j’ai son premier livre, Ciao Bella, dans ma pile à lire 😉

 ♥ = Bof bof, à éviter 

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

J’ai lu: Mamma Maria de Serena Giuliano

Nombre de pages: 240 pages

Maison d’édition: Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 5 mars 2020

4ème de couverture:

Un ristretto d’Italie.

 » Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. « 
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.
Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu’au jour où…

Mon avis:

J’étais vraiment curieuse de découvrir la plume de Serena Giuliano dans un autre registre que le comique car j’avais déjà lu son livre « wonder mum en a ras la cape » que j’avais vraiment adoré. Si vous ne le connaissez pas, il est super drôle 🙂 Je l’avais d’ailleurs suivie au début via Hellocoton il me semble et son blog mode. 

Bref. Je m’égare.

J’ai vraiment bien aimé l’ambiance de ce roman, j’avais presque l’impression de sentir l’odeur du café et des brioches fourrées de Mamma Maria. Sofia quitte la France pour revenir dans son village natal d’Italie suite à un chagrin d’amour et j’ai suivi avec beaucoup de tendresse sa vie dans ce petit village italien où tous les habitants se connaissent et s’épaulent. 

Serena Giuliano a l’art de décrire les paysages, les odeurs et les caractères de ses protagonistes d’une telle façon qu’on a presque l’impression qu’ils vont sortir du livre pour venir discuter avec nous. C’est vraiment dépaysant!

Tous les personnages sont finement ciselés, en particulier Maria, qui change beaucoup au fil du roman car on la découvre plus tolérante et plus ouverte à la différence au fil du roman. Ce roman nous apprend que rien n’est figé et que les gens peuvent changer et souvent pour le mieux…. et qu’être entouré de gens bienveillants n’a pas de prix!

Le seul défaut de ce roman est que je l’ai trouvé bien trop court !

J’ai lu ce roman comme on déguste un limoncello bien frais après un bon repas… une histoire tendre et douce, qui fait du bien à l’âme. 

Ma note: ♥♥♥♥(♥)


J’ai lu: Mamma Maria de Serena Giuliano


wallpaper-1019588
J’ai lu: A quoi rêvent les étoiles de Manon Fargetton
wallpaper-1019588
À la découverte de… Uni restaurant – Lyon
wallpaper-1019588
Visiter Meaux, entre histoire de France et nature
wallpaper-1019588
Wandernana – trio de cures de thé