Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

Le premier produit de beauté fait maison que j’ai fait moi-même était du shampoing solide et ça remonte à Avril 2017. Depuis, j’ai commencé à m’intéresser davantage aux alternatives plus naturelles et surtout plus écologiques. Mon objectif était de faire retrouver à mes cheveux une bonne santé tout en les protégeant ainsi que mon cuir chevelu.
J’ai enfin trouvé une routine qui me correspond, qui correspond à mes besoins et à ceux de mes cheveux tout en restant simple, rapide et écologique.

LE SHAMPOING SOLIDE

Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

Comme je vous en parlais dans l’introduction, j’ai adopté le shampoing solide fait maison depuis le printemps 2017. J’alterne régulièrement entre différentes huiles et poudres selon mes besoins du moment (cheveux plus secs, gras, etc.). En ce moment j’utilise un shampoing à la poudre de Tulsi et à l’huile de Sésame mais j’alterne avec mon shampoing classique à la poudre de Shikakai et à l’huile d’avocat. 

Je vous ai partagé plusieurs recettes de shampoings faits maison sur le blog à adapter selon vos besoins capillaires.

Côté déchets : je fabrique moi-même mes shampoings avec des produits que j’achète en grande quantité (emballés certes) mais qui me permettent de fabriquer plus d’un quinzaine de shampoing avant de devoir jeter l’emballage.

L’EAU DE RINÇAGE AU VINAIGRE DE CIDRE

Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

Habitant en centre ville, l’eau est très calcaire (bien plus que dans la périphérie dans laquelle j’ai grandi). Mon cuir chevelu était devenir très sensible aux résidus de calcaire après les rinçage du shampoing. J’ai donc adopté l’eau de rinçage au vinaigre de cidre. Je verse simplement un fond de vinaigre dans un saladier en plastique que je dilue avec de l’eau chaude juste avant de me rincer les cheveux. Pour être sûre de rincer l’intégralité du shampoing, je le rince d’abord à l’eau claire et rince ensuite au vinaigre juste avant d’emballer mes cheveux dans un t-shirt.

Le vinaigre de cidre va non seulement éliminer le calcaire qui pourrait se déposer sur mes cheveux mais aussi aider à éliminer des impuretés du cuir chevelu et va rendre les cheveux brillants et en bonne santé.

Côté déchets : j’achète mon vinaigre de cidre en Allemagne puisqu’il est moins cher et surtout vendu dans une bouteille en verre que je recycle dans ma cuisine ou pour des produits ménagers, ou bien que je mets au recyclage du verre. Je limite donc mes déchets en optant pour une bouteille en verre.

LE SHAMPOING SEC A LA POUDRE DE PLANTE

Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

Je ne fais que deux shampoings par semaine grâce à cette routine mais j’avoue que selon les périodes, mes cheveux ont tendance à graisser plus rapidement (en été par exemple). J’alterne donc avec du shampoing sec qui est en fait de la poudre de Shikakai pure. J’en prélève une toute petite quantité que je distribue sur mes racines grasses et que je vais masser comme un shampoing sec classique. Il suffit ensuite de brosser ses cheveux pour éliminer la poudre. L’avantage d’utiliser une poudre marron c’est qu’il n’y a aucun risque de traces de poudre dans les cheveux comme cela peut être le cas en utilisant un shampoing sec blanc en bombe ou bien simplement du talc. 

La poudre de Shikakai a une action nettoyante et purifiante, ce qui en fait la poudre parfaite pour un shampoing sec fait maison et sans ajout d’autres produits.

Côté déchets : Un sac de poudre de Shikakai peut me durer des mois voire des années et sachant que j’utilise aussi cette poudre pour fabriquer mes shampoings solides, je réduis considérablement ma consommation d’autres produits emballés. De puis, les sachets en plastiques sont refermables et très solides, je le recycle très souvent pour y stocker les poudres que je cherche en vrac ou qui ne sont pas vendus dans les emballages hermétiques (comme du papier kraft).

LE MASQUE AU HENNÉ NEUTRE

Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

Ma dernière découverte pour protéger mes cheveux, les embellir et les nourrir c’est de laisser poser du henné neutre pendant plusieurs heures sur mes cheveux. Contrairement au henné coloré, il ne va pas déposer du pigment sur vos cheveux mais simplement avoir les mêmes bienfaits : il renforce la fibre capillaire, prend soin des cheveux, assainit et apaise le cuir chevelu tout en rendant les cheveux souples et brillants.
Après une utilisation on peut déjà voir la différence rien qu’au toucher mais aussi au niveau du volume et de l’épaisseur du cheveux. J’en utilise une fois par mois environ pour des cheveux en pleine santé !

Côté déchets : tout comme pour la poudre de Shikakai, le henné neutre est vendu dans un sachet en plastique refermable. Pour l’instant je n’ai pas utilisé plus que le tiers de la poudre vendue puisqu’il n’en faut que très peu pour faire un masque. Je pense donc que cette poudre va me durer de longs mois, ce qui me permets déjà de réduire considérablement mes déchets vu que je n’utilise plus de soins conventionnes en pots en plastique qui se terminent en quelques semaines.

A quoi ressemble ta routine cheveux ?
Quelle autre étape zéro-déchets souhaites-tu ajouter dans ta routine ?

Xoxo

Ma routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchetMa routine cheveux naturelle et (presque) zéro-déchet

wallpaper-1019588
Comment être mis en relation avec un médecin de garde ?
wallpaper-1019588
Crème dissolvante The Sign Tribe, au top !
wallpaper-1019588
A la découverte de Stylevana, la beauté asiatique abordable
wallpaper-1019588
5 façons de garder le moral en automne