Partir en vacances avec un enfant de 2 ans

Nous sommes de retour de 15 jours de vacances comme « coupés du monde », en plein coeur de la Charente-Maritime ! Une déconnexion totale et pas forcément attendue, mais les faits sont là : un wi-fi douteux, pas de réseau, pas de 3-4G… Nous avons profité à fond en famille : c’était la première fois depuis longtemps que nous passions un séjour si reposant ! Si vous voulez suivre ce que nous avons fait sur place, rendez-vous sur mes stories à la Une « voyage » sur mon compte Instagram. Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler des préparatifs du voyage, de l’organisation avec un enfant de 2 ans. Cet article fera écho à cet article (rédigé aux 4 mois d’Inès) et à cette vidéo sortie l’an dernier. Sommeil, voyage, repas… j’aborde avec vous tous les détails pour un voyage réussi et sans stress !

Le trajet

Partir en vacances avec un enfant de 2 ans

Comme à chaque long voyage (>4h de route), on essaye un maximum de rouler de nuit, et ce pour deux raisons ! Tout d’abord, pour fuir les embouteillages (pénibles et stressants), mais surtout pour rendre le trajet plus facile pour Inès. Elle n’a jamais eu de mal avec la voiture (et c’est une vraie chance) : elle s’occupe majoritairement seule, adore compter les voitures, décrire la couleur des camions… c’est un amour. Toutefois, il est objectivement plus simple de voyager de nuit pour qu’elle dorme sur le trajet. Nous avions 7h de route (sans compter les pauses) pour ces vacances, et sommes donc partis de chez nous à 3h du matin. Nous coupons la route en 2 ou 3 selon notre état de fatigue, et conduisons de façon alternée Quentin et moi. Inès voyage en pyjama (pour éviter les coutures/boutons/zips qui peuvent être gênants avec la ceinture), avec un petit lange ou une petite couverture polaire sur les jambes.

On garde toujours un sac de jeux à proximité, idéalement des livres (car elle aime les feuilleter seule) et pourquoi pas un jeu un peu plus interactif qui fait passer le temps. Puis, on fait en sorte de s’arrêter sur une aire d’autoroute au biberon du matin, aux alentours de 7h-8h. Cela permet à tout le monde se dégourdir les jambes, de changer la couche, d’emmener Inès aux jeux…

Les jeux & activités sur place

voyage-enfant-bebe-2-ans-piscine

Difficile de savoir quoi emmener (les jeux peuvent prendre beaucoup de places dans les valises!), en quelle quantité, et pour que le tout soit assez varié ! J’avais commandé deux jeux avant de partir, afin de laisser Inès les découvrir sur notre lieu de vacances. L’attrait de la nouveauté n’est pas un mystère, cela fonctionne très bien sur les enfants et Inès a adoré découvrir de nouvelles choses pour jouer sur place. Voici les jeux avec lesquels elle n’a pas arrêté de jouer pendant ces 2 semaines :

jeux-bebe-enfant-2-ans

  • Colliers de perles en bois* : top pour favoriser la motricité fine, pour jouer avec les couleurs, les associations, les différentes formes…
  • Seau* : acheté en catastrophe pendant une virée courses (on cumulait les jours de mauvais temps et Inès s’ennuyait un peu)… il s’est révélé être un excellent jeu ! Inès n’a pas arrêté de transvaser ses perles, de jouer avec les petits cailloux du jardin… Ce seau confirme ce qu’on pense souvent au sujet des enfants : ils s’amusent avec trois fois rien !
  • Valisette Playmobil* : allie la praticité de la valisette (se transporte partout et prend peu de place) et le côté fun des Playmobil ! Je les adorais déjà toute petite, et il semblerait que ce jeu ait toujours autant de succès. Attention car ce kit contient de toutes petites pièces ; il faut bien surveiller votre enfant (et s’assurer qu’il soit assez grand pour pouvoir jouer avec!).
  • Pâte à modeler Play-Doh* : c’est la passion d’Inès, elle pourrait y passer des heures ! Elle fait des boudins, des boules, s’amuse avec les emporte-pièces… C’est un jeu difficile à déplacer en dehors du domicile, mais c’est l’idéal pour une journée pluvieuse.
  • Jeux éducatifs Nathan & Ravensburger* : j’adore ces boîtes de jeux, peu coûteuses et qui promettent des heures d’amusement. Seul inconvénient : elles sont assez encombrantes, et il faut se méfier des petites pièces qui peuvent être perdues facilement.

Et bien sûr : des dizaines de livres ! Inès adore les livres, les imagiers, les contes… elle ne peut pas s’endormir sans une histoire, et adore feuilleter son magazine Popi. Nous avons privilégié ce dernier (elle a une dizaines de magazines en stock) car ils prennent peu de place et restent très complets.

ferme-educative

Vous m’avez posé quelques questions sur les activités à faire sur place : très honnêtement, nous emmenons Inès partout et cela se passe toujours très bien ! Musées, restaurant, visites guidées, bateau, train… Elle n’est jamais concentrée de A à Z (et c’est bien normal) alors nous nous « relayons » pour l’occuper un peu quand cela dure un peu trop longtemps. L’idée, c’est d’impliquer les enfants au maximum et d’aiguiser leur curiosité, même si cela n’a pas de rapport avec la visite ! Vous pouvez lui faire compter des objets d’une certaine couleur, reconnaître les animaux, chercher des formes dans les nuages… C’est votre imagination qui vous guidera ! Je vous ai aussi parlé de la ferme éducative que nous avons pu visiter : il en existe partout en France, et c’était une expérience géniale ! Nous avons trouvé l’adresse par un pur hasard et c’était un de nos meilleurs souvenirs de vacances.

Le sommeil

Inès a toujours très bien dormi, et ce depuis toute petite. Nous sommes conscients de la chance que nous avons (j’ai beaucoup d’amies qui ont expérimenté des nuits hachées et je vois à quel point cela est éreintant pour les parents). Je vous avais d’ailleurs délivré quelques conseils dans cet article, rédigé il y a quelques mois. Inès est très « ritualisée » depuis toute petite : bain, pyjama, repas, biberon, histoire, dodo. Peu importe où nous nous trouvons, peu importe le lit dans lequel elle est, pour peu que que ce rituel soit respecté et que tout soit fait dans l’ordre, tout ira bien ! Il est donc important pour notre fille de voyager avec les objets qu’elle a au quotidien. Cela se résume à quelques petites choses :

voyage-enfant-bebe-2-ans-sommeil

  • Le doudou : Inès adore les langes de chez Annabel Kern, qui s’adoucissent à chaque lavage. On en a une dizaine (!) répartis entre les grands-parents, le sac à langer, la crèche… Elle joue avec le pompon pour s’endormir (elle le passe sur son visage). Elle ne peut pas dormir sans, nous sommes donc partis avec plusieurs exemplaires pour être prudents !
  • La sucette : elle ne sert que pour l’endormissement. Nous utilisons celles de chez Mam en version fluorescente* pour qu’Inès la retrouve seule la nuit. Pour le moment, nous n’avons pas essayé de la supprimer, mais je suis un peu préoccupée de la position des dents à l’avenir… à voir ! J’ai acheté un Machouyou récemment : une sorte de tétine de « rééducation » pour replacer les dents, créée par un dentiste. Pour le moment, Inès ne l’aime pas trop mais on va persister !
  • Les peluches : Inès en a au moins 6 dans son lit habituellement. Nous ne voulions pas voyager avec toutes, donc nous avons emmené ses préférées ! Il s’agit d’un lapin Jellycat* et d’un Petit Ours Brun*.
  • La veilleuse : c’est un âge où la peur du noir peut commencer à se développer. Notre fille a dormi dans le noir complet de sa naissance jusqu’à très récemment, puis a réclamé une petite lumière pour se rassurer. J’avais acheté cette veilleuse nomade Pabobo* avant le départ, et elle a été parfaite ! Elle se recharge sur une prise et a une durée de vie de plus de 100 heures par la suite. Il n’y a pas de bouton on/off : la veilleuse s’allume seule lorsque la nuit s’installe. On peut la laisser sur l’oreiller de l’enfant ou sur une petite table. C’est un allié parfait pour les voyages !
  • L’oreiller : j’ai fait exprès de ne pas le laver juste avant le voyage pour qu’Inès retrouve son odeur dessus. C’est un oreiller plat Vert Baudet, donc elle se sert parfois comme coussin (entre les jambes, dans les bras) et qu’elle aime beaucoup. La taie vient de chez Vert Baudet aussi – j’y ai acheté toute le linge de lit d’Inès et le rapport qualité-prix est excellent.
  • Le babyphone : c’est un incontournable pour nous ! Nous avons ce modèle Philips Avent qui est une merveille (je vous en avais parlé dans cette vidéo). Notre maison de vacances étant sur 2 niveaux, cela nous permettait de profiter du jardin pendant qu’Inès faisait la sieste. Nous avions toujours un œil sur elle pour vérifier qu’elle ne se lève pas seule et ne dévale pas les escaliers !

Concernant le lit, nous avons beaucoup hésité à emmener notre lit parapluie Babybjorn*. Je vous en avais déjà parlé en détail dans cette vidéo : c’est un investissement que nous n’avons jamais regretté ! Depuis quelques semaines, Inès est passée à un lit « de grande » : c’est un lit intermédiaire entre le lit bébé et le lit d’enfant. C’est le modèle Plume de chez Petite Amélie, et elle l’aime énormément ! Il aurait donc été bizarre de remettre Inès dans un lit parapluie maintenant que cette étape a été franchie. Elle a donc dormi dans un lit 2 places de 140cm de large, que nous avons poussé contre un mur pour plus de sécurité. Par terre, nous avions placé quelques coussins pour amortir une éventuelle chute. Elle a dormi sans aucun problème dans ce lit et n’est jamais tombée !

voyage-enfant-bebe-2-ans-sortie

Vous m’avez également posé la question suivante : comment gérer les siestes en vacances ? Question épineuse ! Inès fait presque 3h de sieste chaque jour, c’est un moment important pour elle car elle fatigue vite. Et pour autant, elle peut passer une bonne journée même sans sieste, ce qui rend parfois la soirée un peu compliquée à cause de la fatigue… mais rien d’insurmontable. Notre organisation sur place est la suivante : une journée complète de visite (avec voiture, restaurant, balade… avec un départ tôt le matin et un retour tard le soir) est toujours suivie d’une journée « au calme » avec une sieste à la maison. Cela équilibre un peu les choses, et permet à notre fille de se remettre d’une journée un peu chargée. Inès a malheureusement du mal à faire la sieste en poussette (elle ne pleure pas, ne crie pas… mais elle ne dort pas) ; c’est son côté curieux de tout ! Nous profitons donc souvent d’un trajet en voiture pour qu’elle se repose, car elle a tendance à s’endormir une fois la portière fermée.

Les repas

voyage-enfant-bebe-2-ans-repas

Inès a donc bientôt 2 ans et demi… et mange quasiment à 100% comme nous ! Nous avons tout de même voyagé avec son assiette ventouse Béaba* (qui lui permet de manger seule sans en mettre partout), ses couverts pour bébé* et son verre à paille*. Pour être tranquille au restaurant, nous avons aussi emmené un bavoir en vinyle (il s’essuie d’un coup de lingette/éponge). Pour les déplacements, on reste très amateurs des yaourts et compotes en gourde (chez Good Goût* et Hipp* – 2 marques que nous utilisons depuis la naissance d’Inès, ou presque!).

Le sac à langer
Voir cette publication sur Instagram

B L A Y E 🏰 Vue imprenable depuis le haut de la Citadelle 👍🏼 dès mon retour, je vais vous préparer un article « comment voyager avec un enfant de 2 ans » : que souhaiteriez-vous y lire ? #blaye #citadelledeblaye #gironde #estuairedelagironde

Une publication partagée par Mariel | Le Blog de Néroli (@leblogdeneroli) le 20 Août 2019 à 1 :34 PDT

Il a considérablement réduit en taille (rien à voir avec ce que je vous présentais ici ou encore là!). Quand Inès sera propre, il ne sera presque plus nécessaire, car il nous sert actuellement à transporter quelques couches, un paquet de lingettes, des sacs poubelle et éventuellement un goûter et un yaourt. Nous avons donc abandonné les gigantesque sacs polochon (que nous posions sur le guidon de la poussette) pour passer à un sac à dos. Nous utilisons ce sac à dos Fjallraven* : j’ai vu ce modèle partout, et je comprends mieux pourquoi ! Il a tout bon : compact, imperméable, compartimenté, léger… Il fonctionne aussi bien en sac à dos que posé sur un crochet de poussette* de ce type.

Les déplacements

voyage-enfant-bebe-2-ans-piscine

A 2 ans, un enfant marche très bien et peut tenir un long moment avant de fatiguer. Inès est de plus en plus lassée de sa poussette (elle n’y va quasiment plus, sauf quand elle est bien fatiguée) mais peine tout de même à nous suivre lors d’une journée entière de balade… D’autant plus que nous sommes de grands marcheurs et adorons nous promener pendant des heures. Nous sommes donc partis avec 2 moyens de transport assez compacts :

  • Poussette Babyzen Yoyo 6+* : une poussette compacte, pratique, bien pensée dont je vous ai déjà parlé ici plus en détail ! C’est l’une des meilleures ventes de poussettes (ouvrez l’oeil et vous aurez l’impression de ne voir qu’elle autour de vous), nous l’adorons et je vous la conseille, malgré son prix. Inès n’y va que quand elle est épuisée (elle la réclame toute seule) et peut éventuellement y faire une petite sieste grâce au dossier réglable.
  • Trottinette évolutive Evo Confort Globber* : le coup de cœur d’Inès, qui ne l’a pas quittée depuis son deuxième anniversaire ! Nous l’utilisons encore en mode « draisienne », car cela permet à l’enfant de se balader aisément, d’être complètement assis et d’avoir un mode de transport plus ludique. Elle est relativement compacte (le guidon à l’arrière peut se retirer pour le transport) et elle nous a permis de faire de belles promenades en famille. C’est une transition parfaite entre la poussette et la trottinette classique !

Vous m’avez posé des questions pour les randonnées, mais je ne peux pas vous répondre car nous n’en avons pas fait. Il nous est arrivé de ne pouvoir emmener ni poussette ni trottinette (car terrain un peu « cabossé »), nous avons alors laissé Inès marcher et Quentin a fini par la prendre sur les épaules à la fin de la balade !

L’exposition au soleil, la plage, la piscine

voyage-enfant-bebe-2-ans-piscine

Je suis très à cheval sur la protection solaire : c’était déjà le cas pour moi… alors imaginez pour ma fille ! Pour autant, je ne veux pas l’enfermer sous un parasol et l’empêcher de profiter de l’été. Il est tout à fait envisageable d’aller à la piscine ou à la plage avec un enfant en bas âge tout en ayant un comportement responsable ! Tout d’abord, évitez les plages horaires les plus chaudes (nous ne sommes jamais allés à la piscine entre 12h et 16h). Ensuite, c’est une association de diverses protections qui aideront votre enfant à être protégé du soleil ! Voici nos indispensables pour cette saison estivale :

voyage-enfant-bebe-2-ans-piscine-soleil-plage

  • Maillot anti-UV : Inès en porte depuis son tout premier été, elle n’avait alors que 4 mois ! Cette année, j’ai fait une petite folie en achetant ce modèle de chez Les Petits Dorés. Il était plus coûteux que ceux que j’avais achetés jusque-là, mais j’avais craqué sur ce coloris vieux rose et ses détails volantés. Attention : la marque taille petit (Inès a porté la taille 5-6 ans et il était tout juste!) et il n’y a pas de pression à l’entrejambe. Cela ne nous a pas gêné car Inès commence à apprendre à être propre (j’y reviendrai dans le paragraphe suivant!), mais cela m’aurait gêné lorsqu’elle avait 1 an par exemple.
  • Brassards-ceinture de natation : un duo idéal entre les brassards et la bouée à la taille ! Ce modèle est un peu plus « évolué », car les brassards sont recouverts d’un jersey très doux qui n’irrite pas les bras. Cette ceinture de natation a été idéale, car Inès flottait parfaitement à la surface de l’eau et se mettait tout de suite en position de nage. Vérifiez bien le poids de votre enfant avant d’acheter un article de ce genre : il faut qu’il soit adapté à son âge.
  • Lunettes de soleil Izipizi* : troisième paire et toujours validée à 100% ! La protection est excellente (verres catégorie 3) et les lunettes sont quasiment indestructibles. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où elles sont tombées par terre, dans l’eau… A coupler avec un chapeau / bob / casquette lors des heures les plus chaudes (Inès a une casquette Hello Hossy que j’adore!)
  • Serviette compacte Minimiz : une serviette hyper absorbante, jolie, qui sèche à la vitesse de la lumière et qui ne prend pas de place… que demande le peuple ? Petit plus : elle n’accroche pas le sable, et évite donc de transformer votre sac de plage en bac à sable. Je m’en sers aussi pour mes séances de yoga, et je l’adore !

Pour la crème solaire, je vous renvoie vers la fin de ma dernière vidéo « favoris de l’été » où je vous présente mes préférées !

L’apprentissage de la propreté

On est en plein dedans, et il n’était pas question de mettre ce chapitre entre parenthèses pendant les vacances ! Inès est loin d’être propre (elle porte toujours des couches 24h/24) mais elle commence à réclamer le pot, à demander à ce qu’on lui change la couche, à poser des questions à ce sujet… Nous sommes donc partis avec l’attirail pour pouvoir poursuivre cet apprentissage :

Partir en vacances avec un enfant de 2 ans

  • Réducteur de toilettes pliable* : hyper compact, et hyper pratique ! Inès va soit sur les toilettes soit sur son pot (on a acheté ce modèle* très ludique – en plus d’être ravissant – qu’elle adore!). Ce réducteur est génial et s’emporte partout ; il est même fourni avec sa petite pochette de transport.
  • Couche de bain Bambino Mio* : je ne comprends rien aux couches de bain jetables, qui se déchirent au moindre mouvement et semblent plus absorber l’eau de la piscine qu’autre chose… en plus d’être hyper coûteuses ! Nous avons donc opté pour une couche de bain lavable, imperméable à l’extérieur et bien élastiquée à la taille et aux cuisses (le lien est réglable à la taille). Cela n’empêchera jamais un petit pipi d’atterrir dans la piscine… mais cela revient bien moins cher à la longue !
  • Les bébéimagiers – le pot* : un petit livre très bien fait qui explique aux enfants le principe du pot, des sensations… Inès adore ce livre et s’y « identifie » beaucoup.

J’espère que cet article aura été instructif et surtout qu’il vous aidera à planifier vos prochaines vacances en famille ! Je vous invite à lire et regarder l’article & la vidéo suivante, qui vous aideront à comprendre notre organisation lors des précédentes années :

– Partir en vacances en été avec un bébé de 4 mois
– Organisation : comment bien préparer ses vacances en famille ?

Je vous attends dans les commentaires, afin que vous partagiez vous aussi vos astuces pour voyager en famille ! ♡

L’article Partir en vacances avec un enfant de 2 ans est apparu en premier sur Le Blog de Néroli.


wallpaper-1019588
20 idées pour réutiliser les bocaux en verre
wallpaper-1019588
3 idées de coffrets cadeaux pour les beauty addicts
wallpaper-1019588
Idées cadeaux Noël 2019
wallpaper-1019588
Idées cadeaux pour bébés de 6 à 12 mois