Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty

C’est un processus lent, tout en douceur, mais qui me pousse à me questionner au quotidien : comment diminuer mes déchets ? Comment réduire mon impact sur la planète ? Après m’être attaquée à la cuisine, et à une réflexion plus globale sur l’écologie, j’ai décidé de m’attaquer à ma salle de bain ! Si je ne suis pas encore prête à basculer totalement vers la Green Beauty (je continue à consommer des produits de beauté conventionnels), j’ai cependant envie de réduire mes déchets dans la salle de bain. Voici 3 petits outils qui m’ont récemment rejointe dans cette évolution !

Brosse à dent à tête amovible & dentifrice solide

Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty

La brosse à dent électrique est un luxe que je ne suis pas prête à supprimer de mon quotidien. J’accorde beaucoup d’importance à l’hygiène bucco-dentaire, et ne suis donc pas disposée à me passer de cet outil fabuleux. En revanche, je ne transporte pas ladite brosse électrique lors de mes déplacements… et restais donc, jusqu’à présent, consommatrice de brosses à dents manuelles jetables. Le premier pas a été de passer à un modèle de la marque Lamazuna, dont le corps est formulé à base de bioplastique. Seule la tête est amovible, et recyclable, ce qui permet de conserver le manche. Un petit détail qui fait la différence, quand on voit la quantité de plastique nécessaire pour fabriquer une seule brosse à dents ! En terme d’utilisation, je ne vois aucune différence : c’est donc un achat très simple à intégrer dans ses habitudes.

Pour le dentifrice, là aussi, j’ai eu envie de tester les dentifrices solides. Le format le plus pratique m’a semblé être celui proposé par la marque Pachamamaï, dont j’avais déjà beaucoup entendu parler par le passé. Le principe ? Un petit pot en métal (réutilisable ou recyclable) qui contient un mélange d’huiles, de charbon (pour le modèle que j’ai choisi) et de glycérine. Il suffit de frotter sa brosse à dents dans le petit pot, avant de se brosser les dents comme à votre habitude. La sensation de dents propres est là… et mes dents n’ont jamais été aussi blanches depuis que j’ai commencé à utiliser ce produit. Au-delà du côté ludique lors de l’utilisation (on ressemble un peu à Jacquouille la fripouille quand on a les dents et gencives toutes noires!), je suis ravie d’avoir réussir à intégrer un produit comme celui-ci dans ma routine. Je regrette juste le côté « haleine fraîche » des dentifrices conventionnels ; je vais d’ailleurs peut-être acheter la version à la menthe pour pouvoir l’utiliser le matin. J’ai même réussi à convertir mon chéri, que je surprends à utiliser ce dentifrice solide à chaque brossage de dents !

Oriculi en bambou

Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty

J’ai titillé votre curiosité pas plus tard qu’hier, en vous montrant un mini aperçu de cet article en story Instagram… Il se trouve que la quasi totalité d’entre vous avait deviné à quoi servait cet outil très intriguant ! Il s’agit d’un oriculi en bambou, c’est-à-dire une alternative durable aux coton-tiges. Sa forme, en forme de longue cuillère, est idéale pour nettoyer le conduit auditif en douceur. C’est une tradition tout droit venue du Japon, que j’ai souhaité intégrer à mon hygiène quotidienne, afin de me débarrasser des multiples coton-tiges utilisés chaque jour. Il faut quelques jours avant d’apprivoiser l’outil : les premiers temps, j’avais l’impression de me perforer le tympan, ou d’irriter mon conduit auditif ! Maintenant que j’ai pris le coup de main, j’ai complètement arrêté d’utiliser des coton-tiges.

Cotons démaquillants lavables Les Tendances d’Emma

Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty

C’est le seul changement auquel j’ai du mal à me faire ! J’utilise des cotons jetables depuis des années, et je suis de plus en plus interloquée face au remplissage très (trop) rapide de ma poubelle de salle de bains. J’ai mis du temps à passer aux cotons lavables, pas forcément convaincue par mes derniers tests. J’ai décidé de me motiver et d’acheter un lot conséquent de 15 carrés lavables de la mythique marque Les Tendances d’Emma. De quoi pouvoir les faire tourner et ne jamais en manquer au fil des lavages ! Je vous avoue que le plaisir d’utilisation n’est pas là : je trouve le coton trop souple, parfois trop rugueux, et je n’aime pas la sensation sur les yeux. Quel que soit le matériau utilisé (bambou, eucalyptus ou coton), rien ne me satisfait complètement. De plus, je trouve le lavage fastidieux (les cotons se lavent mal dans le filet – j’utilise du mascara waterproof, ce qui n’aide pas) et le plaisir d’utilisation est quasiment absent. J’ai récemment repéré la marque Kufu, qui semble proposer des cotons lavables plus adaptés à mes exigences : plus « fermes », plus doux et un poil plus épais. Pourquoi ne pas tester, pour trouver, je l’espère, la perle rare ?


culotte-regles-fempo

Je vous invite à lire ou relire cet article sur les culottes menstruelles Fempo, une alternative écologique et économique aux protections intimes si polluantes !

Quels sont les accessoires et/ou produits de beauté green qui ont intégré votre salle de bain ? ♡

L’article Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty est apparu en premier sur Le Blog de Néroli.


wallpaper-1019588
Livia – Stop aux règles douloureuses ?
wallpaper-1019588
Aimer la mode et s'habiller éthique
wallpaper-1019588
Haul Fleurance Nature – du bio et des découvertes!
wallpaper-1019588
10 choses dont je suis reconnaissante | Thanksgiving 2018
wallpaper-1019588
8 bons plans Food & restaurants
wallpaper-1019588
La Fée Dragée préfère les dragées Rosière
wallpaper-1019588
Je découvre trois produits Darphin
wallpaper-1019588
Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty