Chère planète : 3 gestes tout simples

Photo par Paweł Czerwiński sur Unsplash

« Oh non, encore un article de blog écolo-bobo! »… Voici clairement une phrase que j’aurais pu prononcer, moi-même, encore quelques mois en arrière. Je viens d’une famille citadine, qui ne s’est pour ainsi dire jamais souciée de son impact sur la planète ou l’environnement. Je déteste me « réfugier » derrière cette excuse, mais le constat est là : je ne suis consciente de mon impact environnemental que depuis quelques années… Historiquement, ma maman a toujours cuisiné des fruits et légumes de saison, a toujours acheté local mais je fais indéniablement partie de cette « génération plastique » qui ne s’est jamais souciée du devenir de la bouteille de lait vide qui sort du frigo. Il m’a fallu atteindre la trentaine (et surtout la naissance de ma fille) pour regarder en arrière et avoir envie de me mettre une bonne claque. Attention : dans cet article, aucun jugement, aucune culpabilisation… je suis très loin d’être un experte en écologie, mais les faits sont là : je consomme différemment et repense aux trente premières années de ma vie sur terre avec un peu d’amertume. J’ai pensé qu’un article sur le sujet pourrait être utile, pour vous donner quelques pistes de réflexion !

Le point de départ

chere-planete-recyclage

Je crois que c’est la naissance d’Inès. L’accumulation de couches, les bouteilles d’eau pour préparer les biberons, les vêtements qui sont déjà trop petits après un mois, le sentiment d’acheter – d’acheter – d’acheter sans cesse. J’ai mis un gros point d’honneur à redonner une nouvelle vie aux vêtements trop petits, aux jouets datés, aux accessoires de puériculture usés. Je n’ai pas fait partie de ces parents qui cherchent à éradiquer le moindre déchet : nous avons utilisé et utilisons toujours des couches jetables, des lingettes jetables (très occasionnellement – mais nous ne les avons pas totalement supprimées, notamment dans le sac à langer), des compotes en gourdes…

Première étape : trier dans le but de recycler

chere-planete-recyclage

Cela demande un effort quasi nul : il suffit de se poser la question, à chaque fois que vous mettez un objet à la poubelle, de son avenir ! Verre, plastique, papier, carton… tous ont une chance d’être recyclés et de vivre une nouvelle vie après l’étape de la poubelle. Je vous conseille d’organiser vos différents bacs de tri pour faciliter cela ! Par exemple, un organiseur de bouteilles pour ne pas avoir à aller à la déchetterie tous les 4 matins, de grands bacs pour trier les autres déchets… Et pourquoi pas un compost (les lombricomposteurs ont beaucoup de succès notamment) ?

Deuxième étape : se questionner sur les emballages

chere-planete-recyclage

La plupart des aliments que nous consommons sont sur-emballés : cartons, plastique, sachets… Là encore, l’idée n’est pas forcément de bannir les emballages et de passer sur du 100% « vrac », mais d’adopter quelques petits réflexes : refuser un sachet en plastique à la caisse d’un magasin, demander une facture électronique (certaines enseignes comme Etam ou Apple le proposent), réutiliser les sachets en papier pour ses légumes (et les privilégier par rapport aux sachets en plastique)… J’essaye de faire de plus en plus d’efforts de ce côté-là, et je suis assez fière des résultats puisque je n’ai jamais autant utilisé mes tote bags en coton !

Troisième étape : privilégier les produits locaux et de saison

potager-city

J’ai fait partie de ces personnes qui ont acheté des tomates en mars et des fraises en février ! Aujourd’hui, j’ai appris à faire attention à la saisonnalité des produits, et à leur provenance. Je reste une mauvaise élève sur deux ou trois produits (je pense notamment à l’avocat et à la banane qui ont souvent fait un long voyage avant de nous parvenir)… J’apprends à regarder les affiches sur les étals, et je me « force » à profiter des fruits et légumes que chaque saison nous offre. C’est le concept de Potager City (dont je vous avais déjà parlé dans ce vlog) qui m’a un peu ouvert les yeux ! Je ne suis absolument pas rémunérée par eux, le premier panier m’avait été offert et je suis restée abonnée depuis, en payant chaque panier de ma poche. Cela m’a permis de constater que chaque saison nous offre un beau panel de produits, et je trouve dommage de ne pas en profiter. Depuis, je commande mon panier de fruits & légumes (non bio, mais toujours local et de saison) quasiment chaque semaine.

Pour aller plus loin

Je m’inspire beaucoup de ce que je lis, de ce que j’entends autour de moi… Il faut partir du principe que n’importe quel effort (même le plus petit) sera toujours bénéfique pour notre planète ! Je vous invite à regarder cette vidéo de Coline, très intéressante et instructive, qui vous fera probablement découvrir quelques alternatives au plastique.


Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour vous parler du recyclage de nos appareils électriques ! Et je vous attends dans les commentaires pour partager vos astuces et bons plans pour respecter au mieux notre chère planète ♡

L’article Chère planète : 3 gestes tout simples est apparu en premier sur Le Blog de Néroli.


wallpaper-1019588
20 idées pour réutiliser les bocaux en verre
wallpaper-1019588
3 idées de coffrets cadeaux pour les beauty addicts
wallpaper-1019588
Idées cadeaux Noël 2019
wallpaper-1019588
Idées cadeaux pour bébés de 6 à 12 mois