Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions

Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions


Hello hello, j’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui c’est un sujet qui me tient à coeur que je vais aborder de nouveau sur le blog : ma réduction mammaire.Un article que vous êtes nombreuses à attendre car en plus vous y participez. Il y a quelques semaines, je vous ai demandé sur les réseaux de me poser toutes vos questions sur la réduction mammaire pour en faire cet article. J’avais déjà fait un premier post avant l’opération, puis une vidéo quelques mois après. Il était donc grand temps, 4 ans après, de faire un bilan plus complet. J’espère de tout coeur que celui-ci répondra à toutes vos questions et saura rassurer vos craintes. N’hésitez pas à écrire en commentaire s’il manque des informations ou si vous souhaitez partager votre expérience. Tout témoignage en plus du bien est bon à prendre car nous sommes toutes différentes et nos visions le sont aussi. Je vous laisse avec l’article.

Le commencement :
Pour celles qui ne me connaissent pas encore et qui découvrent cet article suite à une recherche ou à un partage d’article, je m’appelle Clémentine, j’ai aujourd’hui 26 ans. Je mesure 1,40m et lorsque je me suis fait opérer en décembre 2014 je faisais du 95D. J’ai un polyhandicap de naissance qui affecte principalement mon dos, ma jambe droite et certains de mes organes. La question de la réduction mammaire s’est donc très vite posée pour soulager mon dos qui ne pouvait plus supporter une surcharge pour ma taille.

01/ Combien de temps à l’avance faut-il prendre rendez-vous ?
Ici je pense que chaque cas est différent selon les chirurgiens, les hôpitaux ou cliniques, les disponibilités, la saison etc. Pour ma part, j’ai eu mon premier rendez-vous en septembre pour une opération début décembre. Entre temps, j’ai eu un deuxième rendez-vous avec le chirurgien pour poser toutes mes questions, évoquer mes craintes et être rassurée. Puis, un rendez-vous final avec l’anesthésiste à quelques jours de l’opération pour donner tous les détails plus techniques (poids, taille, allergies etc).

02/ Quand & pourquoi peut-on se faire opérer ?
À ma connaissance & d’après ce que m’a dit mon chirurgien :

• Il faut être majeur (c’est mieux car il vaut mieux attendre la fin de la croissance)
• Problème lombaire / douleurs du cou, des épaules, du dos
• En cas d’hypertrophie mammaire
• Affaissement de la poitrine
• Gêne pour le sport
• Difficulté vestimentaire
• Complexe physique psychologique

Certaines d’entre vous m’ont écrit que leurs chirurgiens leur avait dit de perdre du poids avant de faire l’opération. Je n’en sais pas plus à ce sujet comme je n’y ai pas été confronté pendant mon expérience, mais si vous avez plus d’informations n’hésitez pas à l’écrire en commentaire pour aider les filles.

L’intervention a pour but de réduire le volume des seins et de corriger la forme afin d’obtenir une meilleure symétrie par rapport à la morphologie. Lorsque les seins prennent du volume pendant la croissance à cause des hormones, le dos en souffre. La courbure se modifie et vous prenez des risques pour l’avenir.

03/ Où t’es-tu fait opérer ? Quel médecin as-tu vu ? Combien en as-tu vu ?
Je me suis fait opérer à la Clinique de l’Archette par le Docteur Anne Danton. Ce fut la seule que j’ai consulté sur les conseils de la meilleure amie de ma maman qui s’est fait opérer par ce chirurgien.

04/ Que faut-il faire avant l’opération ?
Déjà, le meilleur conseil que je pourrai vous donner c’est d’être à l’écoute de votre chirurgien, d’avoir un bon feeling et de ne pas hésiter à lui parler, lui poser toutes les questions que vous avez. Pour ma part avant l’opération, il a fallu :

• Pratiquer une mammographie de contrôle
• Achat des brassières de contention (à la taille de ma nouvelle poitrine)
• Achat des bas de contentions (pour éviter les phlébites entre autre)

05/ Comment se passe la prise en charge ? Combien coûte l’intervention ?
Alors, alors… On rentre dans du technique et surtout un sujet qui est à prendre au cas par cas puisque cela dépend de plein de choses.

• Allez-vous vous faire opérer en hôpital public ou en clinique privée ?

• Avez-vous consulté vos droits de remboursement en fonction de votre mutuelle ?

Les tarifs que je vais vous donner son approximatifs et varient selon les chirurgiens, les méthodes utilisées, les anesthésistes, mais ils vous donneront un ordre de prix un peu plus précis (comptez en moyenne 2900€ avec les frais d’hospitalisation).

Tarifs conventionnels Sécurité Sociale :
• 392€ pour le chirurgien
• 149€ pour l’anesthésiste
Tarifs compléments d’honoraires:
• 1800€ pour le chirurgien
• 900€ pour l’anesthésiste

Cette intervention est prise en charge si le volume glandulaire réduit est de 300 grammes par sein soit la réduction de deux tailles de bonnet.

05/ L’intervention ?
L’opération a pour but l’ablation du tissu mammaire en excès. Le volume est conservé, mais en harmonie. Votre chirurgien vous donnera une estimation de la taille qui sera obtenue suite à l’intervention. Il est préférable de voir un peu plus petit que « prévu » car le sein a tendance à reprendre un peu de poids quelques mois après l’opération. La décision finale ne se prendra que lors d’une rendez-vous finale avec photos. Vous devez connaître le « souci » du sein plus gros que l’autre ? La raison ? Les battements de votre coeur à gauche grossissent votre sein.

L’excès de peau sera ensuite retiré et étiré pour reconstruire le sein sans cette « graisse » manquante. Cela permettra d’assurer la bonne tenue et un nouveau galbe à votre nouvelle poitrine. Ce sont ces sutures qui sont à l’origine des cicatrices.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale pendant 2 à 3 heures.

Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions

06/ Combien de temps as-tu mis pour te remettre de l’opération ?
Là encore, il est important de se dire qu’on ne réagit pas toutes de la même manière 🙂 Personnellement je dois avouer que tout est allé assez vite. Mais n’oublions pas que j’ai « l’habitude » d’être opérée et anesthésiée depuis ma naissance.

Dès le lendemain de l’opération, je gagnais à nouveau en énergie. Petit à petit, j’ai pu m’assoir, manger avec appétit (merci le calendrier de l’avent ramené par maman haha) et marcher (vers la fin du 2ème jour). Certains chirurgiens font cette opération en ambulatoire, c’est à dire opérée le matin, sortie de l’hôpital le soir-même. Ayant pu en discuter avec mon chirurgien, il est préférable de rester au moins une nuit pour surveiller si complication(s) il y a, la température, les drains etc. Je suis personnellement restée 3 nuits en clinique à Olivet.

Les premières semaines, je n’avais pas le droit de porter de lourdes charges, de lever les bras, ou de contracter la partie bras / poitrine. Je dirai que j’ai mis 1 mois pour me remettre complètement de l’opération même si j’avais toujours des soins, la brassière etc il vaut mieux voir large que par assez.

Il est conseillé de prévoir un arrêt de travail ou un repos entre 8 et 20 jours. Aussi, il est préférable d’attendre 2 mois pour reprendre le sport

07/ Quelle a été la douleur ? En combien de temps n’as-tu plus eu mal ?
À l’hôpital, quasiment aucune douleur grâce aux perfusions si ce n’est des points de pressions liés aux hématomes. Concernant les drains, j’en avais une peur bleue. Ma mémoire me ferait revivre le drain que j’avais dans le dos lors d’une précédente opération sauf que… et bien ça n’a rien à voir. Les infirmières étaient géniales, elles ont su m’expliquer la différence entre ces deux types de drains et m’ont promis que celui-ci serait indolore. Ce fut le cas. J’ai senti un fil glisser puis être retiré et puis plus rien. Alors, j’ai reçu plusieurs témoignages de filles qui ont eu des douleurs avec les drains donc je préfère écrire ici que ça reste possible. N’hésitez pas à donner vos expériences aux filles en commentaire, ça peut aider 🙂

08/ Lifting – remodelage ?
Je ne sais pas si on peut appeler ça un lifting, mais oui il y a en effet une « remise en forme » de la poitrine pendant l’opération. Selon le poids que l’on retire, les seins ont besoin qu’on leur redonne une nouvelle forme en raison de cette perte. Le chirurgien fera donc attention à les modeler pour qu’ils soient plus harmonieux, que ça soit de manière générale plus esthétique et d’essayer de leur redonner une presque symétrie.

09/ Que penses-tu des cicatrices ?
Alors tout d’abord, si je ne dis pas de bêtise il y a deux sortes de cicatrices. Chaque chirurgien choisi celle qu’il préfère pour des raisons que je ne connais pas. J’ai eu celle en forme d’ancre de bateau comme sur l’image ci-dessous. Côté cicatrices je ne sais pas si je suis un bon exemple car je dois vous avouer qu’avec toutes les opérations que j’ai eu, j’en ai pas mal sur le corps. Mais je comprends que l’apparence qu’elles auront importent. Je suis forcément plus heureuse lorsqu’une de mes cicatrices disparaissent rapidement.

Personnellement les cicatrices autour de l’auréole et celles qui longent le sein dans la hauteur ont disparu assez vite (comptez au minimum 8 mois à 1 an tout de même selon votre peau, la vitesse de cicatrisation n’est pas la même chez tout le monde). Celle du dessous (qui est en soit la moins visible) met plus de temps sûrement à cause de la transpiration (il s’agit là d’une probabilité non vérifiée). J’ai, comme vous le savez peut-être, eu un souci de nécrose superficielle (glamour…) sur l’une de ces cicatrices. C’est malheureusement un problème qui est lié à ma peau et qui n’arrive que très, très rarement. J’ai donc du me faire opérer de nouveau (30 minutes) pour retirer les tissus morts et repartir sur une base saine. Hélas, j’ai donc une marque visible à cet endroit et je ne pense pas qu’elle partira, mais je m’y suis fait.

Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions

10/ Quels soins faut-il faire pour les cicatrices ?
Les premières semaines, c’est aux infirmiers à domicile de faire tous les soins, changer les pansements (ce qui permet de retirer la brassière le temps de quelques minutes et de la laver), désinfecter etc. Par la suite, mon chirurgien m’avait conseillé d’utiliser le gel Dermatix pour aider la cicatrisation et les faire disparaitre plus vite. Plusieurs semaines après, l’opération, une fois que vous aurez l’aval de votre médecin bien sûr, il m’a été conseilléde masser chaque soir doucement les cicatrices avec le gel. Comme un petit palpé roulé (très doux). Evidemment, pas d’exposition des cicatrices au soleil pendant au moins 1 an après l’intervention (préférez une opération en hiver plutôt qu’en été pour plus de facilité), puis après cette année, protection obligatoire avec de l’indice 50. Si votre maillot cache les cicatrices, l’exposition est possible 3 mois après l’opération.

11/ As-tu retrouvé la sensibilité totale ?
Oui, mais ça a mis du temps. J’imagine que chaque « cas » est différent car j’ai lu plusieurs témoignages à ce sujet et ça ne prenait que rarement au dessus d’1 an pour retrouver complète sensibilité. Il faut savoir que la première année, vous ne sentirez pas ou quasiment plus les auréoles / mamelons, mais rien de définitif heureusement. Pour le reste du sein, tout est revenu à la normale au fil des mois. Si vous avez le moindre doute ou la moindre question, il ne faut jamais hésiter à contacter votre chirurgien. Les premières semaines, je posais toutes mes questions à l’infirmière qui venait à domicile, mais je ne manquais pas d’appeler (très) souvent, le secrétariat de la clinique.

12/ L’opération est définitive ou faut-il se faire opérer de nouveau ?
Je vous avoue que cette question m’a posé une colle, mais je voulais la mettre au cas où certaines d’entres vous connaissent la réponse. J’aurai tendance à dire que c’est comme pour tout s’il n’y a pas de gros changement au niveau du corps il n’y a pas de raison de devoir refaire l’intervention. Mon chirurgien m’avait donné l’exemple d’une prise de poids trop importante qui selon les préférences du patient pourrait nécessiter une seconde réduction mammaire. En revanche, 4 ans après, je n’en ressens pas le besoin, mais je ne peux parler ici que de mon expérience.

13/ Justement 4 ans après, vois-tu de gros changements ?
Pas beaucoup à part ce que le temps fait à une poitrine tout simplement. Pour être 100% honnête avec vous, je fais parti de la team « free boobs », comprenez que j’ai arrêté de porter des soutiens gorges (sauf rares exceptions ou vêtement qui nécessite d’en porter un) depuis un petit peu plus que 4 ans. Je sais qu’il s’agit d’un sujet un peu controversé et qu’il existe des études pour les deux « team ». Je sais juste que je me sens mille fois mieux comme ça et surtout, je ne vois aucune modification de l’aspect de ma poitrine ou d’un possible « affaissement » lié à ça, bien au contraire. Le seul souci que j’ai eu est en lien avec la nécrose. Comme il a fallu la retirer, le sein gauche est malheureusement un peu plus petit que le droit, mais rien de choquant. Je suis la seule à le voir avec précision. Ce qu’il ne faut pas oublier avec la réduction mammaire c’est qu’il ne s’agit pas justement d’une augmentation. Ce sont vos seins, pas de prothèses donc la forme peut varier, le résultat est naturel.

14/ Est-ce que la taille risque de changer ?
La question précise : en cas de prise ou de perte de poids de 2-3kg.

Pour quelques kilos, j’aurai (je préfère employer ici le conditionnel) tendance à dire non. Pour avoir fait varier mon poids de 7 à 10kg en 4 ans, je n’ai pas vu de changement important.

15/ Comment te sens-tu ?
Tellement mieux ! Quand je revois les photos avant-après je me rends compte du chemin parcouru. Oui, il y a eu des hauts & des bas. Oui, il faut avoir conscience qu’il s’agit d’une opération, que ça ne doit pas être pris à la légère car toute opération, aussi souvent effectuée soit-elle, comportera toujours des risques. Oui, il y a eu des soucis dont je me serai bien passé, mais… OUI : Je me sens bien aujourd’hui. Ce nouveau corps comme je l’appelle, c’est le mien. C’est celui dont je rêvais sans même le savoir lorsque j’étais encore adolescente. Je suis plus légère et même si aujourd’hui je vis avec comme si c’était normal, il m’arrive souvent de repenser à l’époque où je me sentais lourde à cause de mon ancienne poitrine tombante. Ces jours où je pleurais car je ne pouvais pas rentrer dans ma nouvelle petite robe ou en plein milieu d’une cabine d’essayage avec ce haut en dentelle pas du tout conçu pour une forte poitrine. Ces jours où mon chirurgien orthopédique m’annonçait que ma colonne vertébrale ne supporterai pas longtemps une surcharge trop importante…

D’autres questions & précisions :
• Le risque de cancer du sein n’est pas augmenté par l’intervention.
• Je n’ai pas de recul concernant un possible arrêt de la contraception pour l’opération ne prenant pas la pilule ou autre à l’époque où j’ai été opéré.

• « J’ai peur de paraitre plus ronde après l’opération avec de la poitrine en moins ».
Si je peux être certaine de quelque chose c’est bien de ce point. Je ne compte plus le nombre de fois où on a pu complimenter ma nouvelle morphologie. Je m’étais affinée et ça se voyait.
• Un ou une chirurgien(ne) ?
Pour moi le sexe importe peu, le plus important c’est de se sentir en confiance avec lui ou avec elle. Les avis aussi peuvent jouer pour rassurer bien sûr, mais le feeling c’est primordial.
• Quand peut-on remettre des sous-vêtements normaux ?
C’est au chirurgien de donner son feu vert mais en moyenne il faut compter 3 à 4 mois.

——————————–

Merci pour votre lecture !
J’espère que ce bilan, 4 ans après vous aura aidé pour votre opération.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, cela me fera très plaisir d’y répondre.

Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions

L’article Ma réduction mammaire, 4 ans après – Je réponds à vos questions est apparu en premier sur Quiaimeastuces.


wallpaper-1019588
Cinéma : mes 3 derniers top au box office ! Des films à voir !
wallpaper-1019588
J'ai testé le Yoga Power Plate
wallpaper-1019588
Que vaut Ensemble, c’est tout de Anna Gavalda ? Mon avis !
wallpaper-1019588
Pourquoi programmer ses articles ? RDV L’Envers du décor #Blogging
wallpaper-1019588
5 Plantes pour Purifier l’Air : Propriétés et Entretien
wallpaper-1019588
Truism, les rouges à lèvres ultra pigmentés et longue tenue by Kiss New York
wallpaper-1019588
Confidence, la collection d'hiver PRONAILS
wallpaper-1019588
Origines par Alexis Gruss : un show détonnant de haute voltige !