1 an de toi.

365 jours, 8 760 heures, 525 600 minutes… à 3. C’est après une grossesse sous surveillance et un accouchement express que tu es entrée dans nos vies. Un bébé avec une jolie tête de poupon, de grandes et longues mains comme papa, de longs cils comme maman. Parfois, j’ai l’impression de ne pas me souvenir de ma vie avant toi, comme si tu avais toujours été là ! Une année qui est passée à toute allure et à la fois si longue, où j’ai profité de chaque jour, chaque câlin, et scruté chacun de tes progrès.

1 an de toi.

Le premier contact. Les bras endoloris par l’anesthésie, je peine à te serrer contre moi. Tu portes ton petit bonnet blanc vissé sur la tête, ta jolie tenue rose pâle que nous avons choisie à deux. Tes grands yeux fixent les miens et je me prends la plus grande claque de ma vie. Tu viens de passer 1h en peau à peau avec papa et la première image que j’aie de toi, c’est de te voir dans ses bras, sous la lampe chauffante. Tu engloutis un biberon et t’endors avec nous jusqu’au petit matin.

1 an de toi.

Le premier fou rire. Les larmes aux yeux de te voir émerveillée par les grimaces de papa, qui te faisait gigoter dans ton transat. On a dégainé la caméra vitesse grand V, pour pouvoir capturer tout cela et se repasser la vidéo des dizaines de fois (la plupart du temps, on se fait des replays x1000 quand on va se coucher et que tu dors depuis quelques heures – c’est fou que tu arrives à nous manquer si vite!). Tu es une petite fille très souriante, toujours de bonne humeur et qui rigole dès le réveil. Papa dit que tu as hérité de son bon caractère, moi qui suis souvent de mauvais poil le matin…

1 an de toi.

Les premières vacances. Profiter du soleil, te faire découvrir la mer, de nouveaux sons, de nouvelles odeurs. Rigoler devant tes couches qui dépassent de ton maillot rayé, tes petites mains potelées qui fouillent dans le sable, à l’ombre du parasol orange et rose. Une parenthèse enchantée à l’autre bout de la France, le bonheur de retrouver notre Pays Basque chéri, et de te faire découvrir cette région si chère à notre cœur !

1 an de toi.

Le premier jour à la crèche. Le plaisir de reprendre le chemin du travail, ce travail que j’aime tant et qui me manquait après bientôt 10 mois. Et l’ambivalence des sentiments, réaliser que je ne t’aurai plus avec moi 24h/24, admettre que je louperai certains de tes progrès, que tu t’amuseras et t’épanouiras loin de moi. Je suis fière comme un pou que les dames qui t’encadrent vantent ta douceur, ta gentillesse et ton sourire. Les retrouvailles n’en sont que meilleures, je vis désormais chaque jour à 2000% et on trouve notre rythme très rapidement.

1 an de toi.

Le premier Noël. J’aurais aimé le passer avec toi mais un patient a besoin de moi au travail… Tu déchires tes papiers cadeaux et t’émerveilles devant tes nouveaux jouets. On rigole de te voir remuer dans ton pyjama rouge et blanc. Au travail, entre deux perfusions, je m’isole quelques minutes et je vois ta jolie frimousse sur l’écran de mon téléphone. Tout le monde me rassure en me disant que tu ne garderas aucun souvenir de ce premier Noël… Et pourtant, j’ai vraiment le blues en enfilant ma blouse bleue marine et mes sabots roses. Je te promets d’être à tes côtés l’année prochaine et de profiter de la soirée de A à Z.

1 an de toi.

Le premier « maman ». Et le cœur qui se serre de voir que tu me connais et me reconnais, que tu me « réclames » et de voir que je suis ta première source de réconfort. Je ne sais pas si je me lasserai un jour de t’entendre le dire, c’est définitivement le plus beau rôle de ma vie et je pourrais mourir de fierté dès que je t’entends le dire !


Que nous réservent ces 12 prochains mois ? Beaucoup de bonheur, j’en suis sûre… ♡

L’article 1 an de toi. est apparu en premier sur Le Blog de Néroli.


wallpaper-1019588
[SP] J’ai lu: Les roses sauvages de Marie Javet
wallpaper-1019588
Huile démaquillante Marilou bio
wallpaper-1019588
Ma jupe Ylénia, l'imprimé serpent par Hélia & Co
wallpaper-1019588
5 habitudes écolo à adopter lorsque l’on utilise des masques lavables