Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

Si vous me suivez sur Instagram vous avez du voir mon goût pour les plantes vertes ! Certaines personnes m’ont répondu et ça m’a fait beaucoup rire.
Un petit florilège de réponses :  « je suis un criminel de la plante verte », « je tue tout, même les cactus »,  « je suis incapable de garder une plante vivante plus de 2 semaines », « les seules que j’arrive à tenir sont les artificielles » !!!
Comme promis à ces personnes, voici mon article sur comment arrêter de tuer toutes les plantes vertes qui passent entre vos mains 😀

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !Avant toute chose, j’ai la chance d’avoir une maman qui ADORE les plantes et qui m’a appris 90% de tout ce que je sais sur les plantes… Elle même tient cette passion de sa maman et ainsi de suite 😉 on a pas trop attendu que le concept de Jungle House soit à la mode, j’ai toujours connu les intérieurs ET les extérieurs de ma famille hyper verts et fleuris.

Moi aussi je suis dingue de plantes, j’en fous partout et ma plus grosse frustration de ces dernières années étaient d’avoir des apparts mal exposés…  Mes plantes ne kiffaient pas du tout, j’en ai appris beaucoup de choses : quand t’as pas de lumière, arrêter d’acheter des plantes qui kiffent le soleil haha ! Depuis quelques mois on vit dans notre maison qui a été rebaptisée la jungle… avec une baie vitrée plein sud, autant vous dire que je me suis rattrapée lâchée 😀 !

Avant de vous faire un article « Home Jungle Tour », qui n’arrivera pas tout de suite vu ce qu’il me reste à faire, je me suis dis que je pouvais vous partager mes astuces « végétales ». En attendant, vous pouvez voir pas mal de mes plantes et de mon nouveau chez moi dans les stories Instagram pour les curieux 🙂

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base ! Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base ! Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base ! Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

Si vous aussi vous voulez mettre des plantes chez vous mais que vous ne savez pas comment vous y prendre… je pense faire plusieurs articles dans le même genre, du type mes astuces de grand-mère, où acheter ses plantes, les idées reçues, ou même quelles plantes choisir quand on a pas la main verte, quand on part souvent en vacances, quand on a pas de lumière, etc. 😉

Après je tiens à préciser, je ne suis pas fleuriste ni botaniste ni pépiniériste (en tout cas pas encore, qui sait si Pôle Emploi va vouloir me proposer cette reconversion haha :D) ce que je vais vous transmettre je l’ai essentiellement appris de ma maman, de mes essais et surtout de mes erreurs, des bouquins que je lis, des conseils sur des sites, des groupes de passionnés et aussi, des échanges avec mes copines notamment Anaïs qui d’ailleurs a fait une magnifique vidéo justement sur ce même thème 😉
Mais surtout gardez en tête que c’est normal de faire des erreurs avec les plantes, c’est comme ça que l’on apprend, et je suis la première à en avoir fait crever BEAUCOUP trop.

1. Choisir des plantes adaptées à son intérieur

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !Ce premier conseil / constat peut paraitre élémentaire, mais chaque plante a des besoins différents et tous les intérieurs ne se prêtent pas à toutes les plantes.
Vous devez prendre en compte l’exposition de la pièce où vous voulez placer une plante mais pas que ! Est-ce que votre pièce est humide ou très sèche, est-ce que la température est élevée ou plutôt fraiche ? Est-ce qu’elle varie ?
Autant de questions qui feront que vous choisirez une plante plutôt qu’une autre 😉

Mon expérience : Longtemps chez 1001Pharmacies (où je travaillais AVANT !), on s’est entêté à mettre des plantes dans notre pièce principale… qui n’avait aucune fenêtre vers l’extérieur ! Comment vous dire… seuls les zamioculcas ont survécus… et ils ont triste mine !!
A l’inverse dans mon nouveau chez moi, j’ai mis plusieurs de mes plantes en plein soleil, elles ont eu un coup de chaud ! (Heureusement, pas fatal !).

Je vous ferais un petit article avec une sélection de plantes qui répondent à certains critères, n’hésitez pas à me dire ce que vous cherchez en commentaire 🙂

2. Apprendre à arroser une plante

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !Encore un conseil qui peut paraitre plus qu’élémentaire, mais je vois souvent beaucoup de personnes noyer leurs plantes… ou les assécher totalement !

Quelques basiques :

  • Ne jamais laisser de l’eau stagner : ni au fond d’une coupelle ou d’un pot, ni en surface !
  • Toujours laisser sécher la terre entre 2 arrosages. Une plante se remet mieux d’un manque d’eau que d’une noyade… (sauf dans certains cas, comme le papyrus.) N’hésitez donc pas à toucher la terre (oui, avec les doigts !), pour voir si votre plante est encore humide ou non 🙂

Il faut ensuite savoir les besoins de vos plantes : on ne va pas arroser de la même manière un cactus et une plante fleurie… ni même une bouture d’une plante adulte.
Pour cela, n’hésitez pas à regarder sur Internet, tapez le nom de votre plante et regarder sur plusieurs sites les conseils en arrosage… Il n’y a pas de secrets, il faut se renseigner !
Par exemple pour les orchidées, on ne les arrose pas par dessus, mais on leur fait prendre « des bains »…

Si vous n’avez pas de tête, mettez vous des pense-bêtes, des « jours clés ».
Pour les cactus par exemple, dites vous que c’est un verre d’eau (pour les 60cm environ), tous les 1er du mois ;-). Ou genre « le dimanche plante » avec une tournée générale d’eau pour toutes celles qui ont besoin d’un arrosage hebdomadaire…

3. Ne pas confondre pot et cache-pot

L’une des erreurs que je vois le plus, c’est de placer une plante dans un joli cache pot… comme le dit le nom de ces beaux objets, ce sont des CACHE-pots et non des pots ! La différence ?

Un pot : un pot de fleurs, en terre cuite ou en plastique, possède un ou plusieurs trous au fond ! Il est souvent pas très esthétique… sauf pour ceux en terre cuite !
Un cache pot : il est dans plein de matériaux différents, dans plein de style différents… et n’a pas de trous au fond ! Il est souvent assez esthétique (enfin ça dépend des goûts de chacun !).

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

L’erreur ? Beaucoup de personnes rempotent leurs plantes directement dans les cache-pots… De ce fait, il n’y a pas d’évacuation, donc l’eau stagne, les racines baignent dans cette eau et pourrissent.

Ce qu’il faut faire : votre plante doit être placée dans un pot troué que vous pouvez ensuite placer dans un cache-pot ou sur une coupelle. L’eau peut ainsi sortir par les trous… Il faudra alors VIDER cette eau après quelques minutes.
Personnellement, je suis ultra fan des pots en terre cuite que je place sur une coupelle, en plus d’être percé, le pot « respire » !  Je vous ferais un petit DIY d’ailleurs pour les personnaliser, personnellement je ne mets plus de cache pots pour ceux là 🙂

4. Utiliser de l’eau de pluie à température ambiante

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !Alors, bien sûr, il y a des plantes qui ont des besoin spécifiques. Là je vais parler pour 99% des plantes qu’on retrouve dans 99% des intérieurs !
D’après mon expérience, rien de mieux que l’eau de pluie à température ambiante. Personnellement, dès qu’il pleut je mets des récipients partout dehors pour récupérer l’eau (et là je regarde pour mettre définitivement un vrai récupérateur d’eau !). Ensuite je rempli mon arrosoir que je laisse quelques heures dans la pièce de la plante avant de l’arroser.
Une eau trop froide peut stresser la plante et, à force, la tuer…

Voici mon avis sur les différentes eaux

  • Eau de pluie : plus économique, parfaite pour la majorité des plantes qu’on possède.
  • Eau du robinet : souvent trop calcaire, et si vous avez en plus un adoucisseur, ça enlève des minéraux et ça ajoute des produits… Pas top :/ Si vous voulez quand même l’utiliser, je vous conseille d’en mettre dans votre arrosoir la veille pour laisser le chlore s’évaporer et pour être à la température ambiante.
  • Eau déminéralisée : j’ai souvent utilisé ça… après il y a 2 écoles. Certains fleuristes m’ont dit que c’était le top, au moins pas de « mauvaises surprises » et d’autres qui m’ont dit que du coup, il n’y avait plus de minéraux nécessaire à la plante.
  • Eaux minérales : beaucoup arrosent à l’eau minérale, le problème c’est que comme son nom l’indique, l’eau minérale est minéralisée… parfois trop ! Celle qui est pas mal, c’est la Volvic apparemment.
  • Eaux de sources : idem que les eaux minérales, il faut faire attention à ce qui est écrit sur la bouteille 😉 Mais les eaux de sources sont souvent moins minéralisées que les eaux minérales

De mon point de vue, l’eau de pluie est l’eau la plus conseillée, la moins chère et qui convient à 99% des plantes. Une valeur sûre !
Personnellement, j’éviterai les eaux minérales (qui sont souvent trop minéralisées) et l’eau déminéralisée (qui n’apporte du coup rien…). Mais si un expert passe dans le coin, un commentaire sur ce sujet est le bienvenu 😉

5. L’art du rempotage !!!

Et oui, selon les plantes, il va falloir mettre les mains dans la terre au bout d’un certain temps 😉 Sinon votre plante risque de se sentir à l’étroit !

Mes principes de base qui s’appliquent à 90% des plantes d’intérieur :

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

  • On rempote systématiquement quand on voit des racines dépasser par les trous du pot !
  • Sinon, il faut aussi renouveler la terre ! c’est selon les plantes mais globalement, je le fais entre 1 fois par an et 1 fois tous les 3 ans…
  • On choisit un pot d’une taille un peu plus grande que le précédent, mais pas trop ! Il vaut mieux rempoter plus souvent que mettre une petite plante dans un grand pot…
  • Toujours mettre des billes d’argile au fond pour aider l’eau à évacuer et aider le drainage
  • On choisit un terreau adapté à sa plante (Google est ton ami)
  • On garde un peu de terre autour des racines, sauf si le rempotage est du à un problème type

Après, il n’y a plus qu’à ! On mets les billets d’argiles, on place sa plante dans le nouveau pot et on comble avec le nouveau terreau. Rien de compliqué 😉

Pas le temps de rempoter ? Pensez au surfaçage !

Qu’est-ce que le surfaçage ?
Il s’agit de gratter 3 à 5 cm de terre au dessus et de la remplacer par du terreau adapté.

Le surfaçage est particulièrement bien adapté aux grandes plantes qu’on ne peut pas rempoter tous les ans, ou qu’on ne peut PLUS rempoter car ils sont dans des pots trop grands.
Je le pratique aussi pour les plantes où la terre se « tasse » au fur à mesure des arrosages… ou quand je n’ai pas rempoté une plante dans l’année, histoire de lui redonner un peu « à manger » !

6. La gestion de l’humidité

Non, je ne vous parle pas encore d’arrosage, mais bien d’humidité.
Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les plantes d’intérieur sont en fait des plantes d’extérieur… mais pas de NOTRE extérieur. Certaines viennent des tropiques et ont besoin de beaucoup d’humidité, d’autres viennent par exemple du désert et sont à l’inverse plus habituée à la sécheresse.

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !

Le problème des nouveaux intérieurs, c’est qu’ils sont trop isolés et que le taux d’humidité est très bas. La gorge sèche en fin de journée ? C’est normal, c’est pas bon pour nous non plus ! (enfin vaut mieux un intérieur trop sec que trop humide… !)
Mon taux d’humidité est à 35% en hiver alors qu’il devrait être à 50 pour que nous, humain, on soit bien.

5 solutions rapide et économique pour augmenter son humidité

En plus d’aérer 15 minutes par jour les pièces de la maison, je vous recommande de

  • placer des coupelles d’eau sur les chauffages (qui sont responsables de cette sècheresse d’hiver !).
  • Brumiser les plantes qui ont le plus besoin d’humidité (je brumise avec un brumisateur mécanique que je rempli d’eau de pluie).
  • placer les plantes sur un lit de gravier humide (ça je fais pas trop mais ça fonctionne bien).
  • faire sécher son linge dans la pièce !
  • laisser la bouilloire ouverte quand on fait bouillir de l’eau… idem pour l’eau des pâtes, du riz, etc… on évite l’extraction !

Je précise quand même que le chauffage assèche les intérieurs et qu’il ne vaut mieux pas placer de plante à côté (ou même d’une cheminée !).

7. Observer vos plantes !

Comment arrêter de tuer ses plantes vertes ? 7 conseils de base !Enfin, le dernier conseil et sûrement le plus important : observez vos plantes ! 
Est-ce qu’elle va bien ?
Est-ce qu’elle fait des nouvelles pousses ou qu’elle grandit un peu (au bout de plusieurs mois hein !).
Est-ce que les feuilles changent de couleurs ? Est-ce que les branches de base noircissent ou s’assèchent ?

Quand vous repérez un problème, n’hésitez pas à taper votre observation dans google avec le nom de votre plante. Vous tomberez forcément sur des articles, des discussions dans des forums etc… où on parle de ce problème et où on vous donne des solutions 😉
Sinon, n’hésitez pas à demander de l’aide, justement dans l’un de ces groupes de discussion

Par exemple moi, j’ai un petit palmier Hawaien qui a subit une attaque d’araignées rouges, j’ai mis du savon noir dessus et là il repart tout doucement !

J’espère que cet article vous a plu, il est long mais je les écris avec beaucoup de plaisir ! N’hésitez pas à me donner votre avis 🙂


wallpaper-1019588
Que valent les vernis Wet N Wild ? Mon avis sur Crème française !
wallpaper-1019588
Aimer la mode et s'habiller éthique
wallpaper-1019588
Goodreads | L’application pour les fans de lecture
wallpaper-1019588
Le fluide régénérant suprême NCTF Reverse Mat de Filorga : mon avis !
wallpaper-1019588
Crème de jour multi-corrections Noveane Premium - Noreva
wallpaper-1019588
Hypnos’ & moi : le show déroutant et époustouflant !
wallpaper-1019588
Pizza légére & gluten free
wallpaper-1019588
Noël zéro déchet, chez Lush !