Palette Moondust d’Urban Decay : Et que ça brille !

Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 2

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, la marque qui défoule la blogo, c’est Anastasia Beverly Hills. Too Faced fait aussi parler d’elle avec la sortie des Melted Matte. Mais non, non, non, ce n’est pas ce dont je vais vous parler aujourd’hui. En plus de tout ça, une autre marque a tiré son épingle du jeu avec une très jolie nouveauté : Urban Decay. En effet, la célèbre marque des palettes Naked a sorti une nouvelle palette que j’attendais avec impatience : la Moondust Eyeshadow Palette. Et oui, après avoir fait fureur avec les fards à paupières individuels, la marque en a fait une palette avec des teintes inédites et c’est une tuerie !

Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 1Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 4

le mot de la marque

« La sortie des Fards à Paupières Moondust a déchaîné les passions sur la planète beauté. Jamais l’éclat d’un fard n’avait tant séduit. Ses micro-paillettes iridescentes ont révolutionné les ombres pailletées. Aujourd’hui, Moondust et le glitter reviennent sur le devant de la scène avec la première palette Moondust et ses huit nuances inédites.

Urban Decay a repoussé les limites du possible pour créer des nuances Moondust d’une intensité inédite. »

ce que j'en pense

Packaging

Comment vous dire que le packaging est juste canon et qu’on pourrait presque avoir envie de seulement l’acheter pour son packaging ? Déjà, la boîte en elle-même est hyper travaillée, très jolie. En effet, on retrouve un packaging qui nous fait penser à une nuit étoilée, ambiance galaxie garantie. Mais ce n’est pas étonnant lorsqu’on traduit le nom « Moondust » qui veut dire « poussière de lune ». Et oui !

Pour ce qui est la palette en elle-même, il s’agit d’un boîtier assez rigide et qui m’a l’air vraiment très résistant. Elle est recouverte de paillettes anthracites. MAIS elle ne laisse pas de paillettes sur les mains, et ça, c’est cool ! Bien évidemment, on retrouve le nom de la marque et de la palette sur le dessus.

Et à l’intérieur, on retrouve un grand miroir, ce qui est très pratique si on l’emporte en voyage. Et petit détail mais qui me plaît beaucoup : la police d’écriture des noms des fards. Elle est très originale et très jolie !

Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 3Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 5

Pigmentation

Comme d’habitude avec Too Faced, les fards sont d’excellente qualité ! En effet, ils sont très pigmentés et ils se travaillent très bien. Par contre, on est sur des fards hyper pailletés, donc forcément, ça fait énormément de chutes. Mais rien d’étonnant. Du coup, il faut prévoir de faire son teint après les yeux. Mais malgré les chutes, la tenue est très bonne.

Utilisation

Les fards à paupières Moondust sont des fards à utiliser secs ou humidifiés. En les appliquant avec un pinceau humidifié, on intensifie la couleur du fard. Mais bon, vous allez voir avec les swatches que même secs, les couleurs sont déjà hyper intenses !

Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 6

Lightyear – Magnetic – Element – Specter

Moondust Eyeshadow Palette Urban Decay 7

Galaxy – Vega – Lithium – Granite

swatches

Cette palette est aussi donc composée de 8 fards à paupières que je vous ai swatché sec :

  • Specter : un rose clair
  • Element : un cuivre aux sous-tons rosés (difficilement descriptible!)
  • Magnetic : un violet aux sous-tons bleus
  • Lightyear : un vert intense
  • Granite : un gris anthracite
  • Lithium : un marron aux sous-tons dorés
  • Vega : un bleu intense
  • Galaxy : un gris/bleu/émeraude qui porte très bien son nom

Conclusion

Je trouve cette palette absolument canon (comme je m’en doutais). Cela faisait quelques temps que je l’avais repéré et que je regardais pas mal de swatches. Et une fois dans mes mains, je n’ai pas été déçue ! Le seul hic selon moi : son prix. Plus ça va, plus les palettes Urban Decay sont chers (quand j’ai commencé mon blog il y a 4ans, et oui déjà, elles étaient à environ 40€…). Et plus ça va, moins on a de petits trucs à côté : avant on avait des pinceaux, des mini Primer Potion ou quoi. Et là ? Bah rien. Juste les fards. Voilà voilà. Mais bon, je ne peux me résoudre à ne pas craquer pour ce genre de nouveautés !

Et vous, avez-vous craqué pour cette palette Moondust d’Urban Decay ?



wallpaper-1019588
J’ai lu: Lettre d’amour sans le dire d’Amanda Sthers
wallpaper-1019588
J’ai lu: Sous le parapluie d’Adélaïde de Romain Puértolas
wallpaper-1019588
J’ai lu: Une putain d’histoire de Bernard Minier (Cold Winter Challenge)
wallpaper-1019588
J’ai lu: Manuel de survie à l’usage des jeunes filles de Mick Kitson (Cold Winter Challenge)