Ojeikere – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

This post is also available in: Anglais

Ojeikere est considéré comme l'un des plus grands photographes africains du 20e siècle, il a acquis une reconnaissance internationale grâce à son travail sur les coiffures ; un projet personnel montrant les coiffures traditionnelles nigérianes sur lequel il a travaillé pendant plus de 40 ans.

Né en 1930 à Ovbiomu-Emai, un village rural dans le sud-ouest du Nigéria, J.D. 'Okhai Ojeikere commence une carrière dans la photographie à l'âge de vingt ans. Chose peu commune au Nigéria car à cette époque les appareils photo ne sont pas en forte demande car considérés comme un luxe. Cependant, 'Okhai Ojeikere est passionné par la photographie. En 1950, il achète un appareil photo sans flash, et demande à un voisin de lui apprendre les rudiments de la photographie.

En 1967, il rejoint le Conseil nigérian des Arts grâce auquel il voyage à travers le Nigeria et, l'année suivante, commence à décrire la culture nigériane au travers d'une série de photographies montrant des coiffures nigérianes.

Ce projet est devenu un trésor national anthropologique, historique, ethnographique et documentaire.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

La plupart des photographes africains de sa génération ne travaillaient qu'à la commission ; ce projet, unique en son genre, a prospéré sans support commercial.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

" Regarder un 'artiste du cheveu' effectuer des gestes précis comme un artiste fabriquant une sculpture est fascinant. Les coiffures sont une forme d'art. " commente Ojeikere.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Il photographie les coiffures tous les jours dans la rue, dans les bureaux, dans les soirées.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Il photographie chaque sujet de dos parfois de profil et occasionnellement de face. Ceux pris de dos sont presque abstraits et permettent de révéler l'aspect sculptural des coiffures.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Pour Ojeikere, c'est un projet sans fin car les coiffures évoluent avec la mode : " Toutes ces coiffures sont éphémères. Je veux que mes photographies laissent une trace de celles-ci. J'ai toujours voulut photographier des moments de beauté, des moments de connaissance. L'art est la vie. Sans art, la vie serait gelée. "

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Les coiffures présentées par Ojeikere vont de celles qui sont purement décoratives aux coiffures symboliques avec une signification précise. Certains modèles sont exhibés dans des occasions sociales ou de fêtes comme les mariages ou les anniversaires, tandis que d'autres styles sont des coiffures de tous les jours. Les coiffures peuvent être le reflet du statut social et de la royauté.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Pour Ojeikere, les coiffures célèbrent l'unicité et reflètent la diversité des traditions culturelles au sein du Nigeria. Il y a des centaines de groupes ethniques au Nigeria, chacun avec sa propre langue, les traditions et autant de coiffures différentes ... Les coiffures ne sont jamais exactement les mêmes ; chacune a sa propre beauté ... Certains styles nécessitent parfois plus d'une semaine de travail.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes
Pour préserver ce riche patrimoine, Ojeikere étiquettes chaque photo avec le lieu d'origine, la signification, le nom et l'histoire de la coiffure.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes
Les images en noir et blanc magnifiquement composées attirent l'attention sur la qualité sculpturale des cheveux pour les élever à une forme d'art.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

Ojeikere a effectué environ mille photographies des différentes coiffures de femmes africaines.
Une partie de la série coiffure a été exposées dans le monde entier, au Met Museum à New York, à Londres au Southbank Centre et certains de ces photographies sont en vente à Gallerie MAGNIN à Paris.

Ojeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianesOjeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianesOjeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianesOjeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianesOjeikere  – A la découverte des coiffures traditionnelles nigérianes

wallpaper-1019588
J’ai lu: Bass Rock d’Evie Wyld
wallpaper-1019588
J’ai lu: Le puits de LU Wenfu
wallpaper-1019588
16 idées cadeaux pour les plus gros budgets (>50€)
wallpaper-1019588
PRODUITS TERMINÉS | Je rachète ou pas ? #53