Quand la cigogne s'appelle PMA

Hello les filles, voilà plus de deux mois que je n'ai pas publié d'articles et que j'ai disparu des réseaux sociaux. Je crois qu'il est temps de vous expliquer pourquoi et  je pense qu'avec un titre comme celui-ci vous devinerez qu'aujourd'hui on ne va pas parler Beauté, mais maternité.
Quand la cigogne s'appelle PMA
Avec mon amoureux, nous rêvons de fonder une famille depuis un peu moins de 3 ans. Seulement voilà après presque un an d'essai nous avons découvert que pour nous les choses ne se feraient pas naturellement. Comme malheureusement beaucoup (trop) de couples nous devions passer par un parcours de procréation médicalement assistée (PMA). 
Ça a été dur de savoir que pour nous rien ne serait facile, mais peu importe par quoi il faut passer le désir d'enfant nous a donner la force d'y croire et d'affronter toutes les étapes de ce parcours. Entre le jour où l'on sait que l'on devra passer par un parcours PMA et le jour où nous avons commencé le premier protocole FIV ICSI il s'est passé une horrible et longue année. Toujours plus d'examens, toujours plus de rendez-vous et d'attente, parce que les médecins veulent savoir le pourquoi du comment, bien que pour nous cela n'est aucune importance. Pour nous tout ça c'était du temps de perdu, tout ce qu'on demande c'est le droit de devenir parents. Je ne rentrerais pas dans les détails mais les choses n'étaient pas toujours faciles à vivre. Je pense que toutes les personnes ayant connu ça savent de quoi je parle. Ne pas se projeter, l'attente de la famille, voir son tour passer encore et encore en se demander si notre jour viendra...
C'est en juillet qu'à eu lieu la première tentative, malheureusement un échec. Le traitement n'étant pas assez fort, tout a été annulé. Je me souviens comme j'étais triste et frustrée de ne pas avoir été au bout de cette FIV. Surtout que pour recommencer il a fallu attendre 3 mois encore, et refaire encore des examens pour avoir toujours un dossier bien à jour. 
Puis voilà la deuxième tentative avec toutes ces étapes : le traitement, les piqûres, les rendez-vous à la PMA, l'attente du téléphone qui sonne pour recevoir les instructions et savoir si le traitement fonctionne. Puis viens le jour de la ponction, du transfert, et l'attente. 12 jours sans savoir, mais bon 12 jours ce n'est rien après des années d'attentes. 12 jours d'espoirs, 12 jours d'angoisse à l'idée d'un test négatif. Le 12 ème jour est arrivé, et la prise de sang s'est révélée être positive "Ce taux indique la présence d'un grossesse", je crois que c'est la plus belle phrase que j'ai jamais lu. Tellement beau qu'on ne veut pas trop y croire. L'annoncer à mon chéri, puis quand en ai venu le temps à notre famille et à nos amis, enfin avoir le droit de se projeter, d'imaginer un avenir à trois. 

Quand la cigogne s'appelle PMA

Mon petit cornichon <3


Bon, je ne vous cache pas que le début de grossesse n'a pas été facile, je fais du diabète gestationnel, et nous avons eu le droit à notre lot de frayeur et d'angoisse (d'où mon absence ces dernières semaines) mais aujourd'hui je suis dans mon 4ème mois de grossesse, mon cornichon (oui oui c'est son surnom ! ) va bien et je sais combien je suis chanceuse. Je pense que certaines personnes me lisant seront peut être dans ce genre de parcours. Voilà la preuve que ça fonctionne, que la médecine est efficace, et que même si des fois c'est dur il ne faut pas cesser d' y croire. Pour nous la cigogne s'appelle PMA, elle est plus longue à venir mais il y a toujours espoir qu'elle ne nous oublie pas. 
Je suis fière de mon amoureux, de mon pilier, qui a toujours été à mes côtés, qui a toujours su garder confiance en nous. Quand je doutais il était là, quand j'avais peur il était là et maintenant je suis tellement heureuse de savoir que bientôt il sera papa. J'ai de la chance de l'avoir dans ma vie.  <3
Aujourd'hui j'ai toujours du mal y croire et je suis impatiente d'être en Juillet. Mon homme et moi deviendrons enfin parents pour notre plus grand bonheur. 
Je vais essayer de revenir tout doucement sur la toile, à mon rythme car la blogosphère me manques énormément. C'est pas facile pour moi de vous en raconter autant sur ma vie, en général je reste discrète. Mais je suis heureuse, je suis enceinte, et je crois que vous confier tout ça me fait du bien aussi. 
Donc je vous dis à très vite pour des nouveaux articles beautés.
Quand cigogne s'appelle

wallpaper-1019588
Petit pot choco - easy
wallpaper-1019588
20 idées pour réutiliser les bocaux en verre
wallpaper-1019588
3 idées de coffrets cadeaux pour les beauty addicts
wallpaper-1019588
Idées cadeaux Noël 2019