La bicolorité des lectrices (33)

Découvrons aujourd'hui le parcours capillaire de la belle Ombelline du blog :    

"Le monde étrange d'Ombelline"...

Merci à toi pour ce généreux partage et une excellente continuation ! ;-)

C'est non sans une certaine émotion que je me présente sur le blog de Citronjaune.

Il y a quelques semaines, j'ai découvert ce lieu très convivial et agréable et dans un premier temps, je l'ai visité un peu en catimini, avant de prendre le courage d'y laisser une trace...

Les cheveux et moi, c'est une histoire d'amour à la fois passionnée et tumultueuse, de longue date et parsemée de nombreux faux pas.

Je suis née avec peu de cheveux, mais ensuite, je me suis bien rattrapée.
Durant mes quatre premières années de vie, j'arborais une chevelure de feu qui progressivement, est devenue plus châtaigne et dans des tons dorés, sans que je n'intervienne chimiquement ou même naturellement :

 Vers 3 ou 4 ans et vers 7 ans

unnamed (3)unnamed (2)

Grâce à ma grand-mère, j'ai profité des bienfaits du rinçage au vinaigre Melfor juste après le shampoing et à l'époque, nous avions une eau particulièrement pure et si douce pour nos cheveux et notre peau !

Ma base naturelle est bouclée, plutôt ondulée à très ondulée actuellement, mais les années de colorations y compris les teintures naturelles comme le henné, ont tendance à modifier la texture des cheveux.

J'aime les boucles et les ondulations, les cheveux lisses également, mais je me sens mieux avec ma vraie nature, même si elle peut se montrer rebelle à ses heures.

Côté couleurs, j'étais très attirée par les teintes brunes et noires, puis aussi par le violine, je rêvais d'avoir les cheveux plus foncés pour le contraste : yeux, peau claire, cheveux sombres.

Vers 14 ans, j'arborais un style plutôt androgyne avec un carré ultra court façon champignon, avec la nuque rasée et le look un peu bobo avec le fameux jean flare (pantalon que j'aime encore, même si j'en porte moins).
Ce n'est que vers 15 ans que j'ai vraiment commencé les teintures, avec les colorations fugaces sans ammoniaque et le henné color.

Quelques années plus tard, je me suis lancée dans des expériences plus risquées, tout d'abord en tentant les mèches rouges, je trouve que ça m'allait pas trop mal, mais mes pauvres cheveux ont été un peu sensibilisés ; ce n'était rien à côté du traitement que je leur ai fait subir vers mes 19 ans, avec une double décoloration, passage obligé pour supprimer une couleur noire bleutée très tenace.
Avec ces doses de produit décolorant, je passais de la gitane ténébreuse à la chevelure brillante et soyeuse à la lionne avec sa nouvelle crinière de feu, bien plus terne et surtout bien décapée ;-)

Après ces quelques révélations, je retourne dans le présent et le passé plus récent.

Pour compléter la présentation, j'ai 39 ans et je suis maman de deux enfants, âgés respectivement de 4 et 13 ans.

Côté colorations, j'ai définitivement dit adieu au henné en 2013 et ma toute dernière coloration semi-permanente Naturtint blond foncé date de juillet 2014.

Cette dernière m'a réservé quelques surprises désagréables, comme l'apparition d'une teinte localement orangée, assez fréquente avec les colorations contenant des oxydants ; pour éliminer ces reflets, j'ai utilisé le shampoing terre bleue de Mulato, plutôt efficace (mais à utiliser ponctuellement).

Lasse de tous ces petits ennuis et de certaines contraintes que je m'imposais, j'ai pris la décision d'arrêter les colorations pour plus de liberté et de sérénité.

J'ai découvert mes cheveux blancs quelques temps après l'arrêt du henné, j'ai également perdu mes cheveux de manière brutale et assez massive pendant 2 mois, ce qui a certainement mis à nu les fils blancs.

Dans mon cas précis, il y a une question d'hérédité mais aussi, je suppose, les effets d'un choc psychologique subi en 2012...
Ces fils d'argent sont dispersés de manière irrégulière, plus particulièrement sur les tempes et près du cuir chevelu, sur le dessus de la tête, un peu sur la frange et je n'en ai aucun au niveau de la nuque...selon les coiffures, le placement naturel des cheveux, la luminosité, les fils argentés ressortent plus ou moins.
Comment est-ce que je vis la situation présente ?

Plutôt bien et sans préoccupation particulière, mais je reste prudente pour la suite, car je suis une personne assez changeante et imprévisible.
Je ne me ferme donc pas totalement à la reprise des colorations naturelles (sauf le henné que je ne veux plus du tout), si jamais je me lassais de mes cheveux.

Comme nous sommes nombreuses à le penser, le plus important est d'être en harmonie avec soi-même, quel que soit notre choix.

Quel est mon but actuel ?

Ce que je souhaite avant tout, c'est prendre soin de ma chevelure, en mettant toutes les chances de mon côté pour éviter que les cheveux blancs ne soient trop secs, trop rebelles.
Garder les cheveux blancs d'accord, mais en les chouchoutant un minimum, je pense que c'est important pour l'acceptation de la période de transition et même après.

Au départ, je pensais que le fait d'avoir des cheveux ondulés ne me serait pas favorable, mais rien qu'en voyant -entre autres- ma voisine avec ses superbes cheveux bouclés coupés au carré et blancs à quasiment 100%, j'ai compris que je faisais erreur.

Sur ce blog, j'ai aussi lu quelques témoignages qui prouvent bien que le blanc ne convient pas qu'aux cheveux lisses.

Voici ma longueur maximale atteinte sur la photo de gauche (j'avais déjà arrêté le henné à ce moment là).
Sur celle de droite, j'avais du henné noir et naturel mélangés sur cheveux moins longs.

unnamed (1)unnamed

Je continue avec les photos les plus récentes :

Mon carré qui a déjà poussé, plus lisse que d'habitude (à gauche) et une image très récente sur mes cheveux dégradés (à droite)

photo CV 2015dégradé 3
tresse par deux 2dessus tête

Ci-dessous, une bicolorité plus marquée depuis environ 1 ou 2 mois. Des racines plus froides et des longueurs plus chaudes...
Résultat des masques au miel et à l'après-shampoing ? Effets du soleil ? Restes de coloration ?
J'ai toujours eu les pointes plus claires, cheveux naturels ou non. 

voiturejuin maison

J'aurais encore tant de choses à dire, mais j'ai été assez prolifique sur le sujet.
Je remercie encore Citronjaune d'avoir si gentiment proposée ma participation et merci à celles qui auront eu la patience de tout lire :-)
J'ai fait l'effort de me montrer à visage découvert sur certaines photos, mais par précaution, je pense que je demanderais à citron de les supprimer par la suite... n'y voyez aucun caprice de ma part, plutôt une crainte vis-à-vis de l'anonymat et surtout par rapport à Google, qui n'est plus trop mon ami sur ce coup là :/
Je vous souhaite une très belle journée !

wallpaper-1019588
10 choses dont je suis reconnaissante | Thanksgiving 2018
wallpaper-1019588
[SP] J’ai lu: L’Ombre du Renard de Nicolas Feuz
wallpaper-1019588
Manucure néon pour la rentrée
wallpaper-1019588
Teinture capillaire bio : Quelle est la meilleure de 2020 ?
wallpaper-1019588
Fer à vapeur vertical : Quel est le meilleur de 2020 ?