Avant, je n’aimais pas les gloss. Mais ça, c’était avant les Gloss Revolution d’Urban Decay {Bittersweet}

Gloss Revolution Bittersweet UD 1Gloss Revolution Bittersweet UD 2

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, le dicton « il ne faut jamais dire jamais » est clairement de mise. Car oui, pour la première fois depuis des années et des années, je peux vous dire que j’ai trouvé un gloss auquel je n’ai aucune reproche à faire, que j’aime d’amour et même que j’ai envie d’en avoir d’autres… Oui oui c’est à ce point-là ? Et qui a commis ce miracle ? Urban Decay of course avec ses Gloss High-Color Revolution ! Mais qu’ont-ils de si particulier ? Allez je vous dis tout de mon amour pour ces gloss !

Gloss Revolution Bittersweet UD 3Gloss Revolution Bittersweet UD 5

Gloss High-Color Revolution d’Urban Decay : le mot de la marque

« Vous n’avez jamais vu une couleur aussi intensément démente. Une seule application de ce gloss ultra-pigmenté suffit à assurer un maquillage haute couvrance.

Notre complexe Pigment Infusion System révèle une couleur incroyable au fini brillant, tandis que la technologie Hilurlp crée sur vos lèvres un effet repulpant. »

Gloss High-Color Revolution : oui, j’aime maintenant les gloss !

Ces derniers temps, Urban Decay reste sur la même longueur d’onde pour ses packagings. En effet, on retrouve toujours le même style de packaging et je trouve que cela donne un cachet en plus à la marque (comme BareMinerals et Nars qui ont toujours des packagings en gomme noir, etc.). Donc ici, le gloss se présente dans un tube tout en transparence qui laisse donc apparaître la couleur du gloss et le capuchon est argenté. Vous voyez, on retrouve toujours ce côté argenté, ce tube un peu transparent, bref la même idée mais pas du copier-coller. Et quand on l’ouvre, on retrouve un embout mousse comme avec n’importe quel gloss, enfin presque. Car l’embout mousse est un poil différent, en effet il est un peu pointu et pas plat ni biseauté. Mais il reste tout de même très pratique et encore plus précis. En bref, un packaging joli et pratique.

La pigmentation est juste waw. Et croyez-moi, je pèse mes mots. Même si cela reste un gloss et qu’à l’application on ne se retrouve pas avec une couvrance totale, après deux ou trois passages, on se retrouve avec un rendu bien opaque, bien pigmenté. Bref, ce ne sont pas les pigments qui manquent dans ce gloss, croyez-moi.

Gloss Revolution Bittersweet UD 4Gloss Revolution Bittersweet UD 6

Le fini est glossy, crémeux. Et surtout, cela ne colle pratiquement pas et ça, c’est rare avec un gloss et c’est bien souvent cet effet collant que je leur reproche. On ne peut malheureusement pas avoir un gloss 100% non collant, mais là on a quand même quelque chose de pas mal du tout. La texture est très agréable, très légère sur les lèvres.

Et pour finir : la tenue… Je ne sais que vous dire car c’est à peine « crédible »… Car oui, ce gloss tient merveilleusement bien (pour un gloss hein). Il tient sans soucis une demi-journée, il suffit de faire une retouche après le repas du midi et on est repartie pour l’après-midi. Et je fais exactement pareil avec mes rouges à lèvres donc bon… Franchement, je n’en reviens toujours pas, d’où mon enthousiasme dans cet article !

Bittersweet : ma folie du violet continue

La teinte que je vous présente aujourd’hui est Bittersweet. Il s’agit d’un violet absolument canon. Et le plus dingue, c’est que le violet présent dans le tube est le violet que l’on a sur les lèvres !

Gloss Revolution Bittersweet UD 7

Bon bon bon… il semblerait qu’Urban Decay ait fait l’impossible puisque j’adore ce gloss… A tel point que j’ai deux autres teintes en ligne de mire comme je vous le disais dans ma wishlist. Non mais sérieusement, même si vous n’aimez pas les gloss, testez ceux-là, ils sont au top !

Et vous, adeptes du gloss ? Avez-vous testé les Gloss Revolution d’Urban Decay ?



wallpaper-1019588
Des recettes simples pour un masque fait maison
wallpaper-1019588
Rendre votre intérieur cocooning pour l'hiver Avec Poster Store !
wallpaper-1019588
J’ai lu: Rêver de Franck Thilliez
wallpaper-1019588
J’ai lu: L’année de grâce de Kim Liggett