Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.


Coucou mes beautés,
Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler de mes nombreuses mésaventures capillaires pour peut-être éviter à certaines de faire les mêmes erreur que moi. Mais bon les erreurs nous font apprendre n'est ce pas ?Le problème remonte à un peu plus de trois ans, je n'allais plus trop chez le coiffeur et je faisais donc mes couleurs seule à la maison avec ma glace et mon pinceau (ma couleur naturelle est un châtain foncé) ! Jusqu'au jour où mon fournisseur officiel de couleur (SHOP COIFFURE) m'a laissé tomber pour une fermeture d'une journée. Et là, le désarroi m'a envahit.. et mon mini moi diabolisé (vous savez celui qu'on a sur l'épaule gauche) m'a dit : "Achète ta couleur dans une grande surfaceeeeeeee". Et là, la catastrophe arriva ...
Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.J'ai acheté la fameuse couleur Casting Color Gloss (couleur chocolat noir), vu que j'en entendais beaucoup parler par des amies je me suis dit : "Elle ne doit pas être si mal..."         Mais malheureusement, les couleurs ne sont pas les mêmes que sur la boîte et je me suis donc retrouvée avec les cheveux NOIRS. Le foncé ne me va pas du tout au teint, cela me durci énormément les traits.. j'ai tout de même gardé cette couleur un moment mais ... (enfin c'est mon avis)(la photo date de 2011 soyez indulgentes !! ^^)
Après mettre lassée de cette couleur (assez vite en faite), je me suis rendue chez mon coiffeur et j'ai demandé un décapage pour retrouver une couleur miel. Et là je me suis rendue compte de l'erreur de la coiffeuse (qui me coiffait depuis que j'étais enfant, soit dit en passant). Elle m'a posé la décoloration sur les racines avant les pointes (pour info : les couleurs et notamment les couleurs de grande surface sont beaucoup plus "tenacent" sur les pointes que sur les racines. Il faut donc poser la décolo sur les pointes laissez poser et rincez et puis posez sur les racines par la suite).
Comme vous l'imaginez, je me suis retrouvée avec les racines jaune pisse/orangé dégueulasse et les pointes toujours noires. Mais je me suis dit : "Elle est coiffeuse, elle sait ce qu'elle fait..". Mais je pense qu'elle s'est aperçue de son erreur et m'a fait une couleur marron foncé par dessus. Je lui ai donc dit : "Mais ce n'est pas ce que je t'avais demandé" et elle m'a répondu : "Ne t'inquiète pas la couleur va dégorgée tu vas donc avoir la couleur que tu veux."Deux jours après, me revoilà chez le coiffeur avec mes racines oranges. Je lui ai donc cette fois-ci dit que je ne pouvais pas rester comme ça. Que ce n'était pas du tout ce que j'avais demandé et que j'ai sensibilisé mes cheveux du coup pour rien du tout. Mais malheureusement elle m'a refait la même couleur et me revoilà avec une couleur foncée et non le blond/miel que j'avais demandé ...
Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.Après plusieurs mois avec une couleur horrible sur les cheveux ce qui m'a valu plusieurs surnoms de mes amies pas très sympa (mais elles avaient raison). Je me retrouvais avec 3 couleurs sur les cheveux (un petit tie and dye maison..). J'en ai donc eu marre et je me suis rendue chez SHOP COIFFURE et j'ai fait ma propre décolo pour uniformiser ma couleur. Le résultat était plutôt réussi et je ne suis pas coiffeuse ... (ce n'est pas méchant mais c'est la réalité. Et il fallait bien que j'unifie la couleur...)(on ne voit pas vraiment les différentes couleurs sur la photo mais c'est la seule que j'avais de cette période)
Après plusieurs mois, je me suis rendue chez un nouveau coiffeur (le groupe Frédéric Moreno en face de chez moi pour ne pas les citer) et j'ai voulu me faire blonde une bonne fois pour toute !! En sortant du salon je me trouvais affreuse mais la coiffeuse m'a dit qu'avec le silver (shampoing violet, qui atténue les reflets orangés sur le blond), cela allait s’atténuer.Mais plus le temps passé, plus je me rendais compte que ma couleur était entre le blanc, l'orange et le jaune pisse ... (enfin vous imaginez l'horreur)
Je suis donc retournée chez le coiffeur après 1 semaine (car j'avais mon oral de BTS deux jours après) et elle m'a dit : "Je savais que vous alliez revenir, en vous voyant sortir j'ai vu que la couleur n'était pas belle.""T'ES SÉRIEUSE TU ME LAISSES SORTIR AVEC CETTE TÊTE ET TU OSES ME DIRE CA" ... Mais je ne sais pas, mais si elle avait au moins un bon esprit pro tu ne laisses pas sortir ta cliente ainsi, parce que en sortant du salon c'est de la pub aussi que je te fais gratis et là c'était immonde ... (enfin après c'est ma façon de penser)
Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.Je lui ai donc demandé de foncé ma couleur dans un blond doré. Et voilà où j'en suis pour ma couleur aujourd'hui. Je suis toujours avec mon blond doré mais comme vous vous en doutez j'ai du couper mes cheveux car il était beaucoup trop abîmé ... J'avais une très belle longueur et malheureusement je me retrouve aujourd'hui avec une longueur aux épaules ... Mais les cheveux repoussent !! (Hein, dit ça repousse les cheveux ?)
Après mon blablatage sur mon expérience capillaire je souhaitais vous donner quelques conseils que j'ai appris petit à petit avec le temps.
1. Même si le choix est tentant et que je comprends que le fait de s’éclaircir les cheveux est irrésistible : éviter de faire un décapage ou un "gommage" comme les coiffeurs aiment l'appeler, pour nous faire moins peur ...
2. Si la tentation est trop forte, n'hésitez pas à faire des soins : beaucoup beaucoup de soins. (je vous partagerai dans mon prochain article mes recettes de grand mère pour prendre soin de nos meilleurs amis)
3. Allez surtout dans un salon dont vous avez confiance et demandez conseil : ils/elles sont là pour ça. Demandez leur si c'est possible sur vos cheveux et surtout ne mentez pas sur ce que vous avez déjà fait sur vos tifs (exemple : certains hennés qui ont été fait avant une coloration peuvent virer au VERT). Attention les filles ce n'est pas pour rire ... 
4. Ne faites pas la même erreur que moi, même si je le savais je me voilais la face. Si vos cheveux sont trop abîmés : COUPEZ LES ... Je me suis retrouvée avec des cheveux cassants, secs comme de la paille, avec des fourches immondes pour ne pas les couper. Mais je vous assure si vous ne les coupez pas : ILS NE POUSSERONT PLUS.
5. Et surtout ne faites pas comme moi : ne faites pas décapage sur décapage cela peut "tuer" vos cheveux... ! J'ai eu de la chance (il faut l'avouer) : ils étaient secs mais maintenant que j'ai coupé, j'ai retrouvé ma douceur d'autrefois.
Voilà ce n'est pas un article où je vous partage de bons plans ni vraiment de conseils. Mais je vous partage mon expérience. Les cheveux sont la chose qui ne rend quand même féminine, il faut en prendre soin. Je voulais donc vous montrer ce qu'on est prête souvent à leur faire subir et bien sûr on le regrette par la suite. Alors réfléchissez bien, bien sûr je ne regrette pas d'avoir éclairci mes cheveux mais je regrette tout ce que j'ai du faire pour y arriver. Car malheureusement, je suis tombée sur plusieurs coiffeuses qui me ratent consécutivement ma couleur. J'aurais préféré qu'on me dise : "ce n'est pas possible ou on va vous faire des mèches/balayages etc." qu'on me dise : "Oui oui vous inquiétez pas je peux vous faire ça sans problème."
En tout cas, j'espère que cet article vous aura plu et si vous avez eu des expériences similaires, n'hésitez pas à le partager ! 
Des bisous,
Mes péripéties capillaires : mon histoire qui change de l'ordinaire.

wallpaper-1019588
Inauguration de la boutique Aroma-Zone Aix
wallpaper-1019588
15 façons d’économiser l’eau au quotidien
wallpaper-1019588
The FIVEorites #23 : Fempo, This is us, « Tu mourras moins bête »…
wallpaper-1019588
Hyaluroderme de Phyderma fait le in et le out