La migraine, cette maladie incomprise.

Migraine

Je suis migraineuse depuis maintenant plus de 10 ans. En général, quand j’en parle à quelqu’un qui n’en a jamais eu, en lui disant que c’est une maladie, ça le fait sourire, de son point de vu la migraine c’est un simple mal de tête un peu plus fort, un peu comme une gueule de bois en somme.

J’ai voulu vous parler de cette maladie aujourd’hui, car beaucoup de personnes en souffrent (7 millions de français dont 1 femme sur 5) aussi bien physiquement que moralement, mais aussi parce qu’elle est souvent très mal comprise par les personnes qui n’en souffrent pas. En plus de faire souffrir le malade, la migraine le plonge parfois dans une dépression (je vous rassure je n’en suis pas là ;-) ) car ces douleurs ne sont pas vues par son entourage comme de vraies douleurs handicapantes dans la vie de tous les jours.

Qu’est-ce qu’une migraine ?

La migraine est une sorte de mal de tête hyper violent, puissant. Il intervient par crise pendant plusieurs heures voire plusieurs jours, jusqu’à parfois 72 heures.

La différence avec un simple mal de tête, c’est déjà le degré de douleur beaucoup plus puissant qui vous stoppe net dans votre activité, en général c’est aussi soit d’un côté ou de l’autre du crâne et ça bat très fort, un peu comme si un pic-vert essayait de sortir de votre tête.
Dans mon cas, la migraine est ophtalmique, j’ai extrêmement mal derrière un œil, mon acuité visuelle baisse lors des crises et je vois souvent des points noirs et des petites étoiles. Il m’est arrivé une fois de ne quasi plus rien voir, comme si on m’avait mis des œillères….
Ces migraines sont souvent accompagnées de nausées, voire de vomissements. Parfois même on devient complément incohérent, incapable de parler, à la limite des symptômes d’un AVC, c’est plutôt déstabilisant pour l’entourage ! La lumière, le bruit même minime augmente la douleur.

Quand on a une crise migraineuse, le simple fait de se lever de sa chaise augmente considérablement la douleur, on dirait que notre tête va exploser. On a des sensations de compression de la tête par l’extérieur, et en même temps, comme si quelque chose voulait exploser à l’intérieur de notre crâne…

Dans certains cas, la migraine est précédée d’une aura. Cette aura peut se traduire de différentes façons : des signes visuels (étoiles, points noirs), des fourmillements, des difficultés à parler, des nausées, des raideurs dans la nuque, des douleurs derrière la tête… quand l’aura part, la crise intervient pendant un certains nombres d’heures.

Au niveau des fréquences, c’est totalement aléatoire. Dans mon cas, j’en ai entre 5 et 10 par mois, dont certaines qui durent plusieurs jours. J’ai eu des périodes où j’en avais à peu prés tous les 2 jours…
On peut devenir migraineux à tout âge, mais en général c’est entre 10 et 40 ans.

Comment se déclenche-elle ?

Il y a beaucoup de facteurs qui augmentent les risques d’avoir une migraine.
Un migraineux a en général 4 principaux facteurs déclenchant,  je peux dire en toutes connaissances de cause que tous ces facteurs m’ont déclenché au moins une fois dans ma vie une migraine… :
- fatigue (même légère)
- grasse mat’ ou trop dormir (il faut avoir les mêmes horaires tout le temps, on ne peux pas travailler par exemple dans une usine qui pratique le changement d’horaires. Idem, la plus grosse crise migraineuse que j’ai eu c’était à Los Angeles à cause du décalage horaire : 2 semaines de migraines intenses)
- le stress (ou la nervosité, même l’hypertension)
- la consommation d’alcool (notamment du vin blanc et rosé dans mon cas, même un seul verre ! Paye tes soirées… )
- certains aliments (trop gras en général, comme le fromage, mais aussi le chocolat)
- trop manger ou ne pas assez manger (quand le ventre crie famine un migraineux sait qu’il doit vite manger sous peine d’une bonne grosse migraine ! J’imagine même pas ceux qui font des jeûnes… )
- rester trop longtemps devant un écran (aussi bien d’ordi que devant un film de 2h au ciné… c’était mon cas ce weekend !).
- les règles (Les hormones, à tout âge c’est une plaie ! Chaque mois, j’ai 2 ou 3  migraines rien que pendant la semaine des règles !).
- les odeurs fortes (si un de mes collègues s’est lâché sur le parfum,  je suis sûre de rentrer avec une migraine le soir)
- la météo (le vent, mais aussi l’orage, ou même rester trop longtemps au soleil…)
- l’énervement et la colère (quand j’ai quelque chose qui me frustre ou que je suis énervée, dés que je me calme j’ai souvent une migraine qui arrive !)
- les gènes (les migraines sont souvent génétiques, mon frère en a eu longtemps, ma mère en a eu jusqu’à son premier enfant… )
- les os (problème de mâchoire, dents de sagesse, de cervicales etc. )

Dans mon cas, mes 4 facteurs principaux sont les gènes, les hormones, le stress et… une mauvaise hygiène de vie ! (alcool, mal-bouffe, je dors mal et je ne fais plus de sport).

Comment soigner les migraines ?

Quand on a une crise, plusieurs médicaments sont disponibles.
On va trouver les antalgiques type paracétamol, ibuprofène, puis en plus fort des médocs codéinés avec de la caféine, et enfin ce que je prends, des triptans, plutôt efficaces quand on a trouvé celui qui nous allait. (perso, ça fait 10 ans que je prends le même, IMIGRANE en pulvérisation nasale et c’est vraiment dégueulasse !!!)
Certains de ces médicaments provoquent sur le long terme des effets "indésirables" en plus de l’accoutumance, comme des crises cardiaques ou anévrismes… Donc si vous avez (ou pensez avoir) des migraines, allez chez le médecin et oubliez l’automédication !!
Si votre médecin vous donne des médocs à base de codéine (et que ça ne marche pas du tout sur vous), changez de médecin !

Les traitements de fond

La migraine peut également se soigner par un traitement de fond. Le plus répandus ce sont les bétabloquants, mais sur moi ça ne fait rien. J’en ai pris pendant plus de 3 ans, aucun résultat si ce n’est que mon cœur s’est mis à avoir des palpitations comme si lui aussi allait exploser ! Un neurologue m’a prescrit une fois des anti dépresseurs, je n’ai jamais osé les prendre car il a une forte accoutumance et beaucoup d’effets secondaires, par contre, il y a de bons résultats, mais on sait que si on les prend on arrivera très difficilement à les arrêter… que ça marche ou pas sur les migraines.

En traitement de fond, il y a des méthodes plus douces comme la méditation, la sophrologique, le yoga. Dans mon cas, j’ai testé la micro-kinésie, l’homéopathie, et l’ostéopathie qui n’ont absolument rien fait. L’homéopathie avait légèrement atténuer la violence de la crise. Le sport à très haute dose avait réussi à baisser un peu la fréquence des crises aussi… mais depuis que je travaille et que j’ai mon blog, je n’ai plus le temps….Le footing est également bon pour éviter les migraines, j’essaye d’en faire dés que je peux.
Parfois, quand elle est ophtalmique notamment, aller chez un ophtalmo peut être une solution, vous avez peut être un problème de vue. Changer de pilule aussi, quand elle est hormonale, moi j’ai réduit un peu les migraines en trouvant une pilule plus adaptée.
Bref, j’ai essayé plein de méthodes douces sans grand succès.
Je pense prochainement tester l’hypnose et si ça ne marche pas, l’acuponcture, voire pourquoi pas trouver un marabout (!) ou un magnétiseur.
Je pense que je vais aller dans un centre spécialisé pour la douleur des migraineux. Il en existe plusieurs en France et de ce que j’ai pu lire, ils ont des bons résultats pour trouver la source de la migraine et trouver le traitement le plus adapté.

Les solutions Arkopharma

Dernièrement, en discutant de mes migraines violentes avec Reda qui travaille chez Arkopharma, il m’a proposé de tester 2 compléments alimentaires qui auraient fait leurs preuves auprès de migraineux : le Chrome et la Partenelle.

arkopharma3

La Partenelle appelée aussi Grande Camomille a une action antispasmodique sur les vaisseaux sanguins, je vais pas vous faire un cours mais concrètement ça jouerait sur le déclenchement de la migraine. Si les résultats n’ont pas été flagrant dés le début, les migraines ont un peu diminué après 1 ou 2 mois, aussi bien en fréquence qu’en intensité. Mais sur moi c’était léger. (dispo chez 1001pharma).

arkopharma2

Pour le chrome, j’ai beau chercher, je ne comprends pas son action anti-migraineuse, mais je l’ai pris en même temps que la Partenelle. Le chrome régule la glycémie, peut être que ça joue sur les migraines "de faim".

Reda m’a également proposé le migrastick à base de menthe poivrée pour appliquer sur mes tempes lors des crises, ça procure un effet de froid agréable, c’est vraiment plaisant lors des crises même si à lui seul il ne va pas faire disparaitre les migraines violentes. Ce stick ne quitte plus mon sac car on est jamais à l’abri d’une crise, surtout au bureau :-) (Dispo sur 1001pharma à partir de 5,50€)

arkopharma

A cela, on peut aussi ajouter la Reine des Prés, la Saule, la Sauge, la Marjolaine et la Verveine (en gélule ou tisane). Également, l’huile essentielle de lavande en diffusion peut détendre et donc éviter les crises (mais pas trop longtemps, et 1 à 2 gouttes max sinon on peut provoquer une migraine si l’odeur est trop fort !!!!!.)

A côté de ça, j’ai toujours sur moi le baume miracle Bi Mat Cay qui est plus ou moins pareil que le Migrastick, mais vous n’aurez pas la bille de massage, par contre il s’applique facilement et peut être utile pour d’autres choses. (J’utilise les 2 en alternance.)
En général pendant les crises, si je suis chez moi, je me mets carrément un masque en gel froid, un peu comme ceux qu’on a pour décongestionner les yeux, c’est SUPER agréable !

L’incompréhension des migraineux peut mener à la dépression

En général, le pire de tout pour un migraineux, c’est quand sa souffrance n’est pas comprise. Combien de fois j’ai dit "j’ai une migraine, il faut que je rentre me reposer" et on m’a littéralement engueulé, voire rigolé au nez "ah bon, toi tu vas te coucher pour un petit mal de crâne ! Oulala, attention, le jour où tu as un rhume ou t’emmène aux urgences !"

Comment voulez-vous ne pas avoir la rage ? Alors forcément, on s’enterre. Les crises sont là, mais personne le sait. On apprend à vivre avec.
Apprendre à vivre avec la migraine, quelle mascarade ! Oui mais quand on a pas le choix…
Je lis souvent que beaucoup de migraineux tombent dans la dépression, faute de trouver des solutions à leurs problèmes, ils baissent les bras et peu à peu, se coupent du monde. Ils perdent leur boulot (car ne pas aller bosser plusieurs fois par mois à cause des migraines, les patrons ont du mal à comprendre si eux même ne sont pas migraineux…), ils perdent leurs amis (car on a pas forcément envie de sortir quand on a un migraine, ou bien qu’on sait que le lendemain on en aura une car on aura bu un verre et qu’on aura pas dormi comme la veille…), et parfois on perd l’entourage proche qui en a marre de nous voir chouiner !

L’entourage est essentiel pour un migraineux, il a besoin de savoir que sa douleur est comprise et respectée.

A savoir que maintenant, il m’arrive d’aller bosser pendant parfois 4 jours avec la migraine, je ne me vois pas demander un arrêt maladie pour une migraine, bien qu’elle soit reconnue comme maladie… Je crois que je ne veux pas que la migraine décide à ma place de ce que je dois faire de ma vie,  et je ne veux surtout pas que ma vie sociale s’arrête à cause d’elle :-)

Bref, si vous êtes arrivé à la fin de mon article, chapeau ! Si vous êtes migraineux, vous devez me comprendre, et si vous ne l’êtes pas, soyez plus indulgent la prochaine fois que quelqu’un vous dit qu’il a une migraine ! ;-)



wallpaper-1019588
Eaux de toilette Roger & Gallet : ma collection !
wallpaper-1019588
My Sweetie Box de février : Sweet Dating !
wallpaper-1019588
Couture de la pochette Homme (couture facile, les tutos de petits d’om)
wallpaper-1019588
Mes conseils pour voyager de manière plus écologique