La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Attention : aujourd'hui, article inclassable. Mode ? Lifestyle ? Cuisine ? Un peu de tout cela à la fois, et c'est tant mieux. En fait, il faudrait inventer une rubrique "Plaisir". Car l'après-midi que j'ai passé avec Christophe Magnier, l'auteur des photos que vous allez découvrir, et Ivan, qui a repris les Dragées Rosière et qui nous accueille dans la fabrique originaire de la marque, restera pour moi un excellent souvenir, tant l'un et l'autre sont d'une gentillesse exquise, à l'image des confiseries que nous avons grignotées tout l'après-midi. Et comme il s'agissait principalement de dragées, ce shooting a été placé sous l'égide d'un personnage de Casse-Noisette : la Fée Dragée en personne.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131

Parce que quand on est une fée, on n'aime que le meilleur, et c'est pourquoi la Fée Dragée a choisi les dragées Rosière, les seules qui aient réussi à me réconcilier avec cette confiserie, à tel point qu'à la maison, nous en mangeons à présent sans raison.


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131

La boutique des dragées Rosière est située au 5 avenue Fernandel, dans le 12e arrondissement de Marseille. C'était, auparavant, la fabrique fondée par le fils d'Agop ADJEMIAN et son épouse Philomène, des confiseurs turcs arrivés à Marseille en 1923.

C'est Ivan, que je nous vous présente plus depuis la Beauty Party VIP des Mousquetettes à la Savonnerie Saint Victor, qui a repris l'entreprise, pour l'histoire de laquelle il a eu un coup de cœur.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


C'est donc entre ses bocaux colorés qu'il nous a reçus et retracé en détail l'histoire de la confiserie Rosière, tout en nous faisant (re)découvrir toutes ses merveilles.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Vous voyez s'aligner ses dragées aux amandes, forme Princesse (pour la célébrissime Philmène) ou Royale, aux chocolat-coeur coulant de framboise, au caramel beurre salé (dont Ivan se plaît à préciser qu'il reçoit même l'assentiment des Bretons), au praliné, à la guimauve (mon péché mignon...)...

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Avec tout ça, forcément, Christophe devait prendre une photo de moi avec une dragée dans la bouche ; mais ce que les photos ne vous montrent pas, c'est que pendant ce temps, il en croquait autant que moi 😄

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Bien sûr, Ivan nous a aussi parlé du concept des Dragette, ces petites boîtes format allumettes qui contiennent quelques dragées à emporter partout, et que l'on peut personnaliser avec le texte ou la photo de son choix, comme il l'avait fait pour moi en en créant au nom de mon blog).

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Ce n'est bien sûr pas le seul contenant que vous pouvez envisager pour offrir vos dragées. D'ailleurs, des créateurs proposent chaque mois des nouveautés aux dragées Rosière.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Comme Philomène Adjemian s'était rendue célèbre, en Turquie, pour ses confitures de roses, Ivan a souhaiter rendre sa place à cette douceur au sein de la collection Rosière.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Il vous propose également de personnaliser des biscuits ou des calissons avec le texte et le graphisme de votre choix, et j'ai été stupéfaite par la finesse de ces réalisations.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Ivan conserve pieusement les souvenirs de la maison Adjemian, dont cette mallette de représentant, un objet émouvant qu'il emporte à présent avec lui lorsqu'il va présenter les dragées Rosière.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Ce n'est pas le seul objet que vous pourrez voir, si vous visitez cette ancienne fabrique. Ivan en conserve bien d'autres, et c'est la Fée Dragée qui vous emmène les découvrir, dans une tenue entièrement shoppée sur Vinted, chaussons compris.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Au rez-de-chaussée, Ivan conserve plusieurs tamis, balances, tablettes, ainsi que deux machines historiques : les deux sphères de verre pivotantes, que vous voyez ici, servait à dragéifier les Car-en-Sac, au milieu des années 70, lorsque Haribo sous-traitait cette opération à la confiserie Rosière.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Ivan nous a ensuite emmenés à l'étage, où il conserve la plus grosse partie des présentoirs à dragées, la plupart du temps réalisés en osier, et qui forment tout un monde poétique de carrosses, d'animaux, de balancelles, endormis en attendant que la Fée Dragée vienne les réveiller.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Bien sûr, la Fée Dragée n'oublie pas de se munir de son petit sac griffé à l'emblème des dragées Rosière !

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Ivan a su, tout en la modernisant, conserver intacte l'identité de la marque, à travers ce packaging vintage, par exemple, ou encore en reprenant, pour son logo, la rose en ferronnerie de la porte forgée par Paul-Jean ADJEMIAN lui-même.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


C'est également la famille Adjemian qui construisit cette miniature du Ferry Boat pour servir de porte-dragées. Tous ceux qui aiment Marseille comprendront le clin d’œil.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


C'est ainsi que la Fée Dragée, après avoir fait son marché, s'en retourna danser, non sans avoir embrassé Ivan, et son complice Christophe Magnier.

La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

Crédit photo Christophe Magnier @cm0634492131


Si vos pas vous portent vers Marseille cet été, prenez le temps de faire un détour par les dragées Rosière, et n'oubliez pas d'en croquer toute l'année !

Merci, Ivan, pour votre sourire, et encore mille merci à Christophe Magnier pour ses photos, pleines de poésie.


La Fée Dragée préfère les dragées Rosière

wallpaper-1019588
Livia – Stop aux règles douloureuses ?
wallpaper-1019588
Aimer la mode et s'habiller éthique
wallpaper-1019588
Haul Fleurance Nature – du bio et des découvertes!
wallpaper-1019588
10 choses dont je suis reconnaissante | Thanksgiving 2018
wallpaper-1019588
8 bons plans Food & restaurants
wallpaper-1019588
La Fée Dragée préfère les dragées Rosière
wallpaper-1019588
Je découvre trois produits Darphin
wallpaper-1019588
Chère planète : mes premiers pas dans la green beauty